1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. SOS Médecins rejoint la grève : "Une entreprise de démolition de la médecine libérale", juge Serge Smadja
1 min de lecture

SOS Médecins rejoint la grève : "Une entreprise de démolition de la médecine libérale", juge Serge Smadja

REPLAY - L'association SOS Médecins a rejoint les généralistes alors que le mouvement de contestation entre dans sa deuxième semaine.

Un médecin portant un autocollant "en grève", lors d'une conférence de presse, le 23 décembre 2014, à Paris (illustration).
Un médecin portant un autocollant "en grève", lors d'une conférence de presse, le 23 décembre 2014, à Paris (illustration).
Crédit : KENZO TRIBOUILLARD / AFP
SOS Médecins rejoint la grève : "Une entreprise de démolition de la médecine libérale", juge Serge Smadja
04:37
Claire Gaveau
Claire Gaveau

L'association SOS Médecins a rejoint ce lundi le mouvement de grève du monde médical. L'association s'associe donc jusqu'à mercredi 31 décembre à la contestation qui entre dans sa deuxième semaine. Tous sont contre la réforme menée par Marisol Touraine qui prévoit notamment de ne plus rembourser les visites entre minuit et six heures du matin et de mettre en place un tiers-payant généralisé. "L'ensemble des 63 associations a fermé ses portes mais on a été réquisitionné", a précisé le secrétaire général, Serge Smadja.
"Le projet de loi de santé va dans le mauvais sens. Il déconsidère la profession et c'est une entreprise de démolition de la médecine libérale", a précisé le responsable de SOS Médecins précisant que ce système était "hospitalo-centré".

Ce n'est pas un dialogue, c'est un dogmatisme

Serge Smadja

Et à l'instar des médecins généralistes, ce mouvement pourrait durer au-delà de l'année 2014. "Si on a fait ce mouvement, c'est pour être écouté. La ministre de la Santé est capable de faire plus que parler alors si c'est pour nous réunir et nous dire qu'elle ne touchera pas à tel ou tel point cela ne sert à rien. Ce n'est pas un dialogue, c'est un dogmatisme". a critiqué Serge Smadja pointant du doigt le choix tranché du gouvernement de mettre à mal la complémentarité entre libéral et public.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/