1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Service militaire volontaire : un dispositif efficace pour les jeunes en décrochage selon le général Loiacono
1 min de lecture

Service militaire volontaire : un dispositif efficace pour les jeunes en décrochage selon le général Loiacono

REPLAY - Selon le commandant du programme développé outre-mer, 77% des jeunes qui sortent de ces centres arrivent à être intégrés. François Hollande souhaite son instauration en métropole.

François Hollande souhaite la mise en place d'un service militaire volontaire en métropole
François Hollande souhaite la mise en place d'un service militaire volontaire en métropole
Crédit : PHILIPPE WOJAZER / POOL / AFP
Le service militaire volontaire expliqué par le général Loiacono
00:05:36
Christophe Chafcouloff
Christophe Chafcouloff

François Hollande a annoncé lundi à Alençon la création de sept centres de service militaire volontaire d'ici à l'an prochain, un dispositif d'insertion professionnelle de jeunes en grande difficulté largement inspiré du modèle développé outre-mer. Invité d'Yves Calvi, son commandant, le général Philippe Loiacono, a défendu un programme efficace.

Dispositif d'insertion dans un cadre martial

Pour lui, le service apporte un "savoir être et un savoir faire" aux jeunes volontaires, âgés de 18 à 25 ans. Objectif : en faire des citoyens responsables et propriétaires de leur destin, en clair : l'employabilité. Le dispositif est à destination des jeunes en décrochage, mais présente deux spécificités : "la militarité, et la globalité".

Encadrés par des militaires, les volontaires sont suivis et disposent de plusieurs formations, au premier rang desquelles une remise à niveau scolaire. Selon le directeur du programme, 44% des arrivants sont "illettrés", avec de "gros problèmes" dans la compréhension de la lecture et de l'écriture.

Peu de départs, et beaucoup de métiers

Le service, dont le président de la République souhaite l'instauration en métropole, "prépare à 52 métiers", avec des effets positifs visibles : "Nous les voyons évoluer. Ils sont volontaires". Une bonne volonté qui se ressent au niveau de leur intégration au monde du travail : "Nos chefs d'entreprise nous le rendent bien. 77% arrivent à être intégrés." précise t-il. Seulement 14% des jeunes arrivants quittent le programme avant son terme. "Pour un organisme d'insertion professionnelle, c'est peu" se félicite-t-il.

À lire aussi

Le service militaire adapté devrait t-il donc être obligatoire ? Non, selon son directeur, qui déclare que son succès est dû au fait qu'il soit fondé sur le volontariat. Les sept centres montés en métropole pourront accueillir au total "2.000 jeunes", a précisé François Hollande lors d'une visite d'un établissement public d'insertion de la Défense (Epide) à Alençon.

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/