1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Risque terrorisme : faut-il maintenir l'état d'urgence ?
2 min de lecture

Risque terrorisme : faut-il maintenir l'état d'urgence ?

REPLAY - RTL MIDI - Risque terrorisme : faut-il maintenir l'état d'urgence ?

La gare saint-Charles à Marseille où un assaillant a tué deux jeunes filles le 1er octobre
La gare saint-Charles à Marseille où un assaillant a tué deux jeunes filles le 1er octobre
Crédit : BERTRAND LANGLOIS / AFP
Les auditeurs ont la parole du 02 octobre 2017
00:30:00
AFP

Deux jeunes femmes ont été tuées à coups de couteau hier sur le parvis de la gare Saint-Charles à Marseille par un homme qui a crié "Allah Akbar", selon des témoins, avant d'être abattu par des militaires. 

L'enquête, confiée au parquet antiterroriste de Paris, en plus du parquet de Marseille, doit encore établir s'il s'agit bien d'un acte terroriste, a déclaré sur place le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb. 

"A partir du moment où le parquet antiterroriste a été saisi, c'est qu'il y a cette possibilité, mais aujourd'hui nous ne pouvons l'affirmer de façon assurée", a insisté Gérard Collomb.

Une dizaine d'auditions de témoins étaient en cours, a-t-il précisé dimanche soir, alors que plusieurs ont rapporté avoir entendu l'assaillant, âgé d'une trentaine d'années, crier "Allah Akbar".

Les deux victimes de cette attaque, perpétrée vers 13H30 sur le parvis de la gare principale de Marseille, doivent encore être identifiées. Elles "auraient environ 20 ans", selon une source policière. L'une aurait été égorgée, et l'autre poignardée, selon une source proche de l'enquête. 

Connu pour des faits de droit commun, sous plusieurs identités, l'assaillant n'avait "pas de papiers sur lui", mais a été identifié grâce à ses empreintes digitales, selon cette source. Il a été rapidement abattu par des militaires de Sentinelle, après les sommations. 

Sur Twitter, le président LR de la région Paca, Renaud Muselier, a déploré "un acte barbare". "#Marseille pleure avec ses pauvres victimes. L'assassin aussi répugnant que ses motifs", a écrit le député de Marseille et chef de file de la France Insoumise, Jean-Luc Mélenchon. 

Marine Le Pen, présidente du Front national, a dénoncé "le terrorisme", qui est "un acte de guerre contre notre pays". "La vraie liberté, c'est la sécurité", a tweeté la sénatrice PS des quartiers nord Samia Ghali, faisant le lien avec le projet de loi antiterroriste, qui "doit nous permettre d'être plus efficace". 

Dans l'attente de l'adoption de ce texte, le gouvernement a renouvelé jusqu'au 1er novembre l'état d'urgence, sur fond de menace très élevée en France, frappée depuis 2015 par une série d'attentats islamistes qui ont fait 239 morts. Plusieurs attaques récentes ont visé les forces de l'ordre.  

Risque terrorisme : faut-il maintenir l'état d'urgence ? RTL vous invite à répondre à la question du jour. 

Sondage
Risque terrorisme : faut-il maintenir l'état d'urgence ?*
La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/