1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Premier jour de la rentrée : "Le stress est une vraie question du système scolaire en France"
1 min de lecture

Premier jour de la rentrée : "Le stress est une vraie question du système scolaire en France"

INVITÉ RTL - Philippe Tournier, secrétaire général des chefs d'établissement, détaille pourquoi le stress est aussi présent à l'approche de la rentrée scolaire chez certaines personnes.

Une classe de collège (illustration)
Une classe de collège (illustration)
Crédit : AFP
Rentrée 2017 : "Le stress en France est une vraie question du système scolaire"
06:43

L'heure de la rentrée des classes a sonné. À la veille de retourner sur les bancs scolaires, certains élèves peuvent être particulièrement stressés. Selon une étude, 43% des collégiens français sont en effet frappés de stress à l'approche de ce lundi 4 septembre. "Le système éducatif français est caractérisé dans les enquêtes internationales par un niveau de stress élevé, pas seulement des élèves mais aussi de l'ensemble des personnels", regrette Philippe Tournier, secrétaire général des chefs d'établissement, sur RTL.

"Le stress en France est une vraie question du système scolaire et universitaire. Les enjeux autour de l'école sont considérables car le diplôme marque profondément la destinée. Si vous rater votre scolarité à 11, 12 ou 13 ans, c'est extrêmement difficile de redresser la barre", déplore Philippe Tournier.

Un stress qui existe également chez les enseignants et le corps éducatif alors que la rentrée est préparée depuis "le mois de novembre 2016". "Les rentrées sont nettement plus efficaces qu'il y a 20 ans grâce aux nouvelles techniques, la diminution de la bureaucratie...", glisse-t-il n'excluant malgré tout un ou deux problèmes.

Une rentrée une nouvelle fois marquée par la menace terroriste. Face à cela, cinq lycée des Alpes-Maritimes ont notamment décidé d'installer des portiques de sécurité. Une mesure à généraliser ? "C'est une décision à prendre au cas par cas. Si c'est pour faire face à des difficultés récurrentes, régulières, on peut tout à fait mettre en place un dispositif mais il faut qu'il soit socialement accepté par les parents, les élèves et la communauté éducative", conclut-t-il. 

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/