1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Renault suspecté d'avoir truqué les résultats sur ses moteurs diesel
1 min de lecture

Renault suspecté d'avoir truqué les résultats sur ses moteurs diesel

Un rapport de Bercy affirme que le constructeur français a truqué les tests anti-pollution sur ses moteurs diesel. 900.000 véhicules sont concernés.

Des voitures Renault (illustration)
Des voitures Renault (illustration)
Crédit : LOIC VENANCE / AFP
Pierre Taylor, rédacteur en chef du magazine "Auto Plus" : "Renault encourt une amende de 3,5 millia
00:04:21
Pierre Taylor, rédacteur en chef du magazine "Auto Plus" : "Renault encourt une amende de 3,5 milliards d'euros"
00:04:22
La Répression des fraudes soupçonne Renault d'avoir volontairement faussé les test antipollution
00:02:30
Christophe Bourroux & Claire Gaveau

Se dirige-t-on vers un "renaultgate" après le "volkswagate" ? La marque française est suspecté d'avoir modifié les performances de ses moteurs afin qu’ils respectent les normes antipollution, et ce depuis des années. Un rapport de Bercy, que RTL a pu consulter, qui pourrait coûter cher au constructeur automobile alors qu'une enquête a été ouverte en janvier dernier par le Parquet de Paris.

S'il y a de forts soupçons, il n'y a cependant pas encore de preuves avérées. Carlos Ghosn a toujours démenti avoir eu recours à un tel logiciel, qui permet de "truquer" les véritables niveaux de pollution de moteurs diesel. Néanmoins dans son rapport de 39 pages, la répression des fraudes pointe du doigt des écarts importants entre les tests en laboratoire et sur route. Deux sont particulièrement visés par ces nouvelles accusations : le Renault Captur et la Clio IV.... Avec un dépassement des normes jusqu'à 377 %.

Une amende extrêmement lourde

De tels résultats qui ont fait naître des soupçons chez les enquêteurs sur l'installation d'un dispositif frauduleux. Jusqu'à présent, Renault a toujours évoqué un choix technologique, qui pour des raisons de coûts, n'a pas été performant. Depuis juillet dernier, le constructeur a par ailleurs commencé à modifier son système alors que 900.000 véhicules sont pointés du doigt. Un chiffre loin du scandale de Volkswagen qui concernait 11 millions de véhicules.

Sondage
Renault : êtes-vous surpris par les accusations de tricherie ?*

Enfin si Renault prend l'affaire très au sérieux, le groupe demeure confiant et aucune provision n'a été faite pour faire face aux éventuelles conséquences financières de l'affaire. Car, si la triche est avérée ils risquent tout de même une amende de 3,5 milliards d'euros. 

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/