1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Réfugiés : onze migrants retrouvés dans un camion en Bretagne
1 min de lecture

Réfugiés : onze migrants retrouvés dans un camion en Bretagne

Un groupe de Syriens et d'Iraniens, dont trois enfants et un bébé, a été découvert jeudi en bonne santé dans un camion, sur la plateforme logistique d'une grande marque de distribution à Ploufragan, près de Saint-Brieuc (Côtes-d'Armor).

Des policiers arrêtent un camion (image d'archives)
Des policiers arrêtent un camion (image d'archives)
Crédit : JEAN-PAUL BARBIER / AFP
AFP

Ils sont heureusement tous sains et sauf. Onze Syriens et Iraniens, dont trois enfants et un bébé, ont été découverts jeudi dans un camion, sur la plateforme logistique d'une grande marque de distribution à Ploufragan, près de Saint-Brieuc. "Ce sont des Syriens et des Iraniens", selon les premiers éléments de l'enquête, a-t-on indiqué à la préfecture. "Mais ceci est encore en cours de vérification" avec des interprètes, a-t-on ajouté de même source. 

Les personnes étaient entendues au commissariat de Saint-Brieuc jeudi soir. Leur destination était inconnue. Le chauffeur du camion immatriculé en Pologne, et qui viendrait d'Italie selon les premiers éléments de l'enquête, a entendu du bruit venant de l'arrière de son véhicule. Il a aussitôt prévenu le responsable de la plateforme de Super U, qui a lui-même alerté la police. Arrivés sur place, les policiers ont ouvert le véhicule et découvert les 11 personnes. Ces dernières n'ont pas été placées en garde à vue au commissariat, a-t-on précisé. 

"Il faudra déterminer si ce sont des réfugiés, des demandeurs d'asile, et où elles comptaient se rendre", a-t-on ajouté. Le véhicule, qui devait décharger de la marchandise à Ploufragan, "n'allait de toute façon pas plus loin", a-t-on indiqué à la préfecture. Après avoir été entendues, les 11 personnes devraient être ensuite prises en charge, la direction départementale de la cohésion sociale devant mettre en oeuvre leur hébergement dans la soirée. La police de l'air aux frontières de Rennes a été chargée de l'enquête. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/