1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Réchauffement climatique : “Il faut agir”, lance Érik Orsenna
2 min de lecture

Réchauffement climatique : “Il faut agir”, lance Érik Orsenna

REPLAY - L’académicien Érik Orsenna déplore des phénomènes inquiétants pour le climat, à l’occasion du sommet Climat et Territoires de Lyon qui se tient mercredi 1er et jeudi 2 juillet.

Eric Orsenna, membre de l'Académie française, aux funérailles du journaliste Jacques Chancel le 6 janvier 2015
Eric Orsenna, membre de l'Académie française, aux funérailles du journaliste Jacques Chancel le 6 janvier 2015
Crédit : MARTIN BUREAU / AFP
Climat : "Il faut agir", lance Érik Orsenna sur la hausse des températures
05:26
Philippe Corbé & Valentin Chatelier

"Honnêtement je ne comprend pas", a lancé Érik Orsenna. L'académicien relate des manifestations fréquentes inquiétantes pour le climat. "Il y a une alternance d'épisodes extrêmement chauds comme nous en souffrons actuellement, il y a des inondations, il y a la montée des eaux, il y a la fonte des glaces, il y a toutes sortes d’événements climatiques extrêmes", a résumé celui qui s'intéresse notamment aux relations entre les activités humaines et la nature.

Un constat alarmant, particulièrement sur le réchauffement climatique. "Il y a toujours eu dans l’histoire de la Terre une alternance de grand froid et de périodes plus chaudes, mais maintenant il y a une tendance, c’est à dire qu’il y a une courbe qui monte", a fait remarquer l'académicien. L'augmentation moyenne de la température, estimée à environ 2%, est selon lui directement liée aux activités humaines. "C’est lié à notre croissance, à certains modes de croissances, c'est à dire qu’on rejette dans atmosphère énormément de CO2 et ce CO2, par des mécanismes un peu compliqués, augmente la température de l’atmosphère, la température de la Terre, la température de l’eau", a-t-il fait remarquer.

Là on a des gens qui ont des obligations de résultats

Érik Orsenna

Mais si le constat peut paraître inquiétant, des solutions existent. C'est notamment l'objectif du sommet Climat et Territoires qui se déroule à Lyon mercredi 1er et jeudi 2 juillet. "Nous allons rencontrer les territoires, c'est à dire les maires, c'est à dire les responsables des régions, qui sont en ligne directe pour affronter les dérèglements climatiques", a expliqué Érik Orsenna. 

Ce dernier rencontre par exemple pour le premier jour de ce sommet le maire d'Istanbul, de Genève, de Dakar, un vice-président chinois et le Premier ministre d'Australie du Sud pour une discussion commune. L'académicien est persuadé que des solutions concrètes sortiront de ces deux jours. "Là on a des gens qui ont des obligations de résultats", a-t-il fait remarquer, évoquant notamment la présence d'industriels ou encore de dirigeants de syndicats. Ce sommet précède la COP 21, la conférence de l'ONU sur le climat qui se déroulera en décembre 2015 à Paris.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/