1. Accueil
  2. Actu
  3. Débats et société
  4. Ramadan : 300 imams marocains et algériens reçus en France en renfort
1 min de lecture

Ramadan : 300 imams marocains et algériens reçus en France en renfort

300 imams algériens et marocains sont attendus en France pour le Ramadan afin d'encadrer au mieux l'affluence dans les mosquées. Un déplacement très encadré.

Tareq Oubrou, imam et recteur de la mosquée de Bordeaux
Tareq Oubrou, imam et recteur de la mosquée de Bordeaux
Crédit : AFP
Ramadan : les imams arrivent en France
01:32
Gautier Delhon-Bugard
Journaliste

Ce jeudi 17 mai marque le début du Ramadan pour plus d'un milliard de musulmans dans le monde. Et dans notre pays, plusieurs mosquées vont recevoir le renfort d'imams venus de l'étranger, le temps de ce mois de jeûne et de prières. Ce détachement de religieux étrangers en France se pratique régulièrement pour le ramadan depuis les années 1990.

 Et la présence des ces 300 imams marocains, algériens supplémentaires dans les mosquées est  indispensable selon Mohammed Moussaoui, le président de l'Union des Mosquées de France. "Les nuits de ramadan sont des nuits ou des activités spirituelles importantes sont dispensées, l'affluence des fidèles et beaucoup plus importante. Un imam dans une mosquée ne peut pas assurer la veillée de la nuit et celle du matin. Dans un contexte de manque d'imams formés en France, la France a toujours besoin de cet apport d'imams extérieurs" a-t-il ainsi expliqué.

Un déplacement très contrôlé

Les imams sont sélectionnés par les gouvernements de chaque pays. Ce détachement est très encadré, un visa de 30 jours est fourni, la liste de ces religieux est transmise aux autorités françaises un mois avant leur arrivée. 

"Le Maroc et l'Algérie mettent à disposition leurs meilleurs imams. Tous ces imams sont contrôlés par ces pays et la France. S'il y avait un doute sur un discours de radicalisation, on le saurait tout de suite mais aujourd'hui, il n'y en a pas" détaille Ahmet Orgas, président du conseil français du culte musulman. 

À lire aussi

Selon les institutions musulmanes, certains prédicateurs étrangers vont d'ailleurs prêcher sur le thème de la lutte contre la radicalisation. Tous les frais sont à la charge du Maroc et de l'Algérie.

La rédaction vous recommande
Sur les thématiques :

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/