1 min de lecture Taxis contre VTC

Quand Uber veut débaucher les chauffeurs de taxis

Le géant américain du VTC a envoyé des lettres à des centaines de chauffeurs de taxi pour les recruter.

Les taxis dénonce "la concurrence sauvage" faite par l'application UberPOP
Les taxis dénonce "la concurrence sauvage" faite par l'application UberPOP Crédit : ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP
Eleanor Douet
Eléanor Douet

Après avoir férocement combattu Uber pendant des semaines, les taxis se font aujourd'hui draguer par la société américaine. Selon une information de France Info, les taxis parisiens ont récemment reçu des lettres en provenance de la société californienne qui les incite à travailler avec elle. Ce qui a le don d'irriter la profession. La lettre est tout ce qu'il y a de plus cordiale. Elle appelle chaque chauffeur par son prénom. Des chauffeurs à Paris, Bordeaux ou encore Strasbourg ont reçu ces lettres. "Uber relance des étincelles dans le milieu du taxi", souligne Christophe Vanlierde, président de la Fédération nationale du taxi. 

Uber explique simplement avoir besoin de chauffeurs rapidement, après en avoir notamment perdu 10.000 avec l'interdiction d'UberPop. Mais la formation et les formalités prenant désormais huit mois, Uber cible désormais des professionnels opérationnels sans délai. La société explique utiliser des fichiers publics du ministère des Transports pour son démarchage.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Taxis contre VTC Transports Lettres
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants