1 min de lecture Société

Pyrénées-Orientales : le travail au noir, un "vrai fléau" pour le département

Le département des Pyrénées-Orientales est particulièrement touché par le travail illégal. Le travail au noir serait même "le premier employeur" du département, s'inquiète un responsable. En cause : la proximité avec l'Espagne.

Yves Calvi RTL Matin Yves Calvi
>
Pyrénées-Orientales : le travail au noir, un "vrai fléau" pour le département Crédit Image : PHILIPPE HUGUEN / AFP | Crédit Média : Patrick Tejero | Durée : | Date : La page de l'émission
Patrick Tejero édité par Julien Chabrout

C'est le type de déclaration qui suscite des débats. "Le travail illégal est le premier employeur du département" des Pyrénées-Orientales, a estimé lundi 11 mars dans le Midi Libre et L'Indépendant Jacques Colomines, responsable de l'unité départementale de la Direction régionales des entreprises, de la concurrence, du travail et de l'emploi (DIRECCTE)

"Il faut rappeler que cela rassemble aussi bien l'emploi non déclaré que les heures supplémentaires non payées", a précisé Jacques Colomines lors de cette interview.
La proximité des Pyrénées-Orientales avec l'Espagne est l'une des raisons principales expliquant l'importance du travail au noir dans ce département.

"On a des artisans des entreprises espagnoles qui viennent travailler et prendre des marchés sur le territoire français et dont l'essentiel du chiffre d'affaires se fait en France", explique au micro de RTL Pascale Duval, directrice adjointe du travail au sein de la DIRECCTE des Pyrénées-Orientales.

À lire aussi
La différence d'âge dans le couple finit-elle par se faire sentir un jour ? couple
La différence d’âge dans le couple finit-elle par se faire sentir un jour ?

Même constat pour Robert Massuet, président de l'Union professionnelle artisanale, sur RTL : "Je suis allé à Banyuls, à 10 km de la frontière espagnole. J'ai vu autant d'entreprises françaises que d'entreprises espagnoles. On ne va pas me dire que ces gens-là sont tous déclarés".

"Un vrai fléau" pour le département

Autre gros souci : l'auto-entrepreneur devenu micro-entreprise. "Il n'y a que 14.000 entreprises artisanales sur le département et 40 % sont en auto-entrepreneur. Aujourd'hui, ils ne déclarent en moyenne que 10.000 euros de chiffre d'affaires annuel donc on sait très bien qu'à côté il y a une très grosse partie qui se fait au noir", précise Robert Massuet. Pour lui, "c'est un vrai fléau pour notre département".

Un fléau difficile à contrer : dans le département des Pyrénées-Orientales, on ne compte que 12 inspecteurs pour 120.000 salariés déclarés. Il faut ajouter un seul inspecteur dédié au travail dissimulé. 

En février dernier, le Conseil d'orientation pour l'emploi avait publié un rapport sur le travail au noir. Il chiffrait à 2,5 millions de personnes le nombre de personnes qui travaillent en étant pas du tout ou pas complètement déclarées. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Société Pyrénées-orientales Travail
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7797189037
Pyrénées-Orientales : le travail au noir, un "vrai fléau" pour le département
Pyrénées-Orientales : le travail au noir, un "vrai fléau" pour le département
Le département des Pyrénées-Orientales est particulièrement touché par le travail illégal. Le travail au noir serait même "le premier employeur" du département, s'inquiète un responsable. En cause : la proximité avec l'Espagne.
https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/pyrenees-orientales-le-travail-au-noir-un-vrai-fleau-pour-le-departement-7797189037
2019-03-12 15:38:27
https://cdn-media.rtl.fr/cache/S2StNxmjjce9KXxqLg8MAw/330v220-2/online/image/2016/0704/7783964497_000-par7942682.jpg