2 min de lecture

Prostitution: la pénalisation des clients en passe d'être adoptée définitivement

REPLAY - Découvrez les sujets qui seront abordés dans l'émission "Les auditeurs ont la parole".

Les auditeurs ont la parole - Praud Les auditeurs ont la parole Pascal Praud iTunes RSS
>
Les auditeurs ont la parole du 06 avril 2016 Crédit Image : LIONEL BONAVENTURE / AFP | Crédit Média : Vincent Parizot,Christelle Rebière | Durée : | Date : La page de l'émission
micro générique
La rédaction numérique de RTL

Prostitution: la pénalisation des clients en passe d'être adoptée définitivement

La pénalisation des clients de prostituées, mesure phare de la proposition de loi socialiste renforçant la lutte contre la prostitution, sera adoptée définitivement aujourd'hui par les députés, après un ultime débat sur le texte et presque deux ans et demi de parcours parlementaire. 

Une manifestation de prostituées opposées au texte est programmée le même jour aux abords de l'Assemblée nationale. La France compte entre 30 et 40.000 prostituées, selon les estimations officielles. 

Depuis le premier examen de cette proposition de loi en décembre 2013, il s'agira mercredi du quatrième et dernier passage du texte devant l'Assemblée nationale, qui a "le dernier mot".  

Députés et sénateurs n'ont jamais réussi à se mettre d'accord sur la principale mesure du texte, l'interdiction de l'achat d'actes sexuels, qui sera sanctionné par une contravention de 1.500 euros (jusqu'à 3.500 euros en cas de récidive).  

Les députés se sont toujours prononcés en majorité pour une telle sanction, inspirée de la Suède qui pénalise les clients de prostituées depuis 1999, les sénateurs la rejetant à chaque fois.   

Après deux examens par les deux chambres, députés et sénateurs avaient échoué mi-novembre à trouver une version commune à l'occasion d'une commission mixte paritaire.  

Le sujet a fait l'objet de vifs débats dans l'opinion, avec notamment la publication d'un "manifeste des 343 salauds", où des personnalités ont défendu leur droit à recourir à une prostituée. Il a divisé même au sein des partis politiques, dans des proportions variables.  

Pour les partisans de la pénalisation, il s'agit de dissuader la demande et de considérer les prostituées "comme des victimes et non plus comme des délinquantes", a répété la députée socialiste Maud Olivier, à l'origine du texte.  
                   

Invité des Auditeurs ont la parole à 13h05 : Guy Geoffroy, député Les Républicains de Seine-et-Marne et président de la Commission spéciale chargée d'examiner la proposition de loi renforçant la lutte contre le système prostitutionnel.

La rédaction vous recommande

Pensez-vous être sujet à une addiction ?

C'est le lancement aujourd'hui du premier portail grand public sur les addictions: "Addict' aide: le village des addictions ".

Parmi ses spécificités, on peut évaluer sa propre addiction (alcool, tabac, cannabis, jeu, etc) grâce à des tests. On y trouve aussi une information précise sur les addictions, leurs mécanismes, des outils de prévention, des adresses d'associations, de consultations et de médecins.

Chaque année en France, 20% de la mortalité et 50% des faits de délinquance sont liés aux addictions. 


Invité des Auditeurs ont la parole à 13h30 : Professeur Amine Benyamina, psychiatre et membre du service addictologie de l'hôpital Paul-Brousse à Villejuif dans le Val-de-Marne 

Pensez-vous être sujet à une addiction ?
Nombre de votes : 5343 *Sondage à valeur non scientifique
La rédaction vous recommande

Nous attendons vos commentaires.

Lire la suite
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants