2 min de lecture Viande de porc

Prix du porc : Stéphane Le Foll "refuse de traiter avec sérieux les sujets de la compétitivité", selon Michel Bloc'h

REPLAY / INVITÉ RTL - Après l'annulation de la cotation jeudi 13 août, le vice-président du comité régional porcin espère toujours être reçu à Matignon.

Elizabeth Martichoux L'invité de RTL Elizabeth Martichoux
>
Prix du porc : Stéphane Le Foll "refuse de traiter avec sérieux les sujets de la compétitivité", selon Michel Bloc'h Crédit Média : Jérôme Florin | Durée : | Date : La page de l'émission
Jérôme Florin
Jérôme Florin et Claire Gaveau

Les producteurs de porc bretons ont réclamé en urgence un rendez-vous à Matignon. Un appel qui n'a semble-t-il pas été entendu par Manuel Valls. "Les problèmes aujourd'hui qui se posent sont des problèmes qui touchent, dans bien des domaines, d'autres secteurs que le secteur porcin comme la compétitivité des entreprises", a expliqué Michel Bloc'h, vice-président du comité régional porcin qui ne souhaite pas rencontrer avec Stéphane Le Foll. Selon lui, le ministre de l'Agriculture "refuse de traiter avec sérieux les sujets de la compétitivité". 

Alors que la cotation n'a pas eu lieu jeudi 13 août, les producteurs bretons espèrent un dénouement ce vendredi. "Nous sommes à un prix français à 1,4. Le ministre a donné un coup de main pour mettre en place ce prix mais celui-ci ne peut pas tenir à l'international", a regretté Michel Bloc'h qui pointe du doigt les différences entre l'Allemagne et l'Espagne notamment. "Nous sommes confrontés à deux grands bassins de production, qui font le double de la France. Ils profitent à fond du dumping social", a-t-il déclaré. 

Tant que l'Europe ne s'en charge pas, l'État français doit s'en charger

Michel Bloc'h
Partager la citation

La solution doit passer par la baisse des charges sociales. "Il faut que l'État français comble ce déficit de compétitivité. Il faut absolument que les charges sociales qui pèsent sur les salariés de l'agroalimentaire soient diminuées (...) Tant que l'Europe ne s'en charge pas, l'État doit s'en charger", a-t-il réclamé alors que les coûts sociaux sont d'un rapport de 1 à 3 entre la France et ses deux voisins européens

À lire aussi
Sandwich jambon-beurre cuisine
Tout est bon dans le cochon !

Mais après l'annulation du marché de Plérin, la tenue de la cotation est une priorité pour les agriculteurs bretons. "C'est l'ensemble du secteur porcin qui est en danger aujourd'hui (...) Il faut que cet outil redémarre dans des conditions normales le plus rapidement possible car nous n'avons pas la capacité de garder les animaux", a-t-il conclu alors que les deux géants du secteur, Bigard et la Cooperl, continuaient de boycotter le marché

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Viande de porc Agriculture
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7779390350
Prix du porc : Stéphane Le Foll "refuse de traiter avec sérieux les sujets de la compétitivité", selon Michel Bloc'h
Prix du porc : Stéphane Le Foll "refuse de traiter avec sérieux les sujets de la compétitivité", selon Michel Bloc'h
REPLAY / INVITÉ RTL - Après l'annulation de la cotation jeudi 13 août, le vice-président du comité régional porcin espère toujours être reçu à Matignon.
https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/prix-du-porc-stephane-le-foll-refuse-de-traiter-avec-serieux-les-sujets-de-la-competitivite-selon-michel-bloc-h-7779390350
2015-08-14 08:22:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/rgMOT2_xtNV3PXC_HRVO4w/330v220-2/online/image/2015/0814/7779390397_michel-bloc-h-le-13-aout-2015.jpg