1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Présidentielle 2017 : arrestation de deux hommes soupçonnés de préparer un attentat
2 min de lecture

Présidentielle 2017 : arrestation de deux hommes soupçonnés de préparer un attentat

Radicalisés et de nationalité française, les deux individus projetaient de commettre une action terroriste dans les "tout prochains jours", selon le ministère de l'Intérieur.

Les lieux de l'arrestation à Marseille, le 18 avril 2017
Les lieux de l'arrestation à Marseille, le 18 avril 2017
Crédit : boris HORVAT / AFP
Deux hommes de 23 et 29 ans soupçonnés de préparer un attentat "imminent" ont été arrêtés
01:05
Matthias Fekl, ministre de l'Intérieur : les suspects arrêtés avaient l'intention de passer à l'acte "dans les tout prochains jours"
00:46
Julien Absalon & Guillaume Chieze

À cinq jours du premier tour, les autorités affirment avoir déjoué une attaque terroriste autour de l'élection présidentielle. Deux hommes de nationalité française ont été arrêtés dans un appartement qu'ils louaient à Marseille, mardi 18 avril, car soupçonnés d'avoir préparé un attentat. Selon des sources proches de l'enquête, leur passage à l'acte était "imminent". Matthias Fekl, ministre de l'Intérieur, assure que l'attaque était prévue pour les "tout prochains jours". Aucune indication de source officielle n'a été donnée sur les potentielles cibles, même si des menaces semblaient peser sur des meetings à venir.

Ces individus sont âgés de 23 et 29 ans. Ils étaient identifiés comme étant radicalisés par les services de la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI). Le plus jeune, né en juillet 1993 à Ermont (Val-d'Oise), était sous le coup d'un mandat de recherche pour association de malfaiteurs terroriste et décrit comme dangereux et susceptible d'utiliser de fausses identités.

La perquisition de l'appartement marseillais, soigneusement menée par la police technique et scientifique, aurait permis de découvrir une arme de poing, un fusil mitrailleur et des produits chimiques pouvant éventuellement permettre de confectionner des explosifs de type TATP.

Les candidats prévenus dès jeudi

Récemment, comme le révélait le JDDles services de sécurité de certains candidats avaient reçu trois fiches de signalement d'individus recherchés et susceptibles de commettre un attentat lors d'un meeting. Parmi ces fiches figure au moins l'un de deux hommes interpellés. "Les photos ont été communiquées à mon service de sécurité dès jeudi", a indiqué Marine Le Pen à l'AFP. Côté "En Marche !", on confirme également cette information, et ont reçu les mêmes photos de suspects. Côté François Fillon, son service de sécurité avait été averti de "risques avérés". 

À lire aussi

Quelques minutes après l'annonce de l'arrestation des deux suspects, François Hollande en visite au Creusot a tenu à saluer "une prise remarquable". "Tout ce que je peux dire, c'est que nos services et nos policiers ont travaillé de manière remarquable nous permettant d'arrêter deux personnes qui vont maintenant être confrontées devant des juges et des policiers pour que nous sachions exactement quelles étaient leurs intentions. Au cours de la perquisition ayant suivi l'interpellation, des armes à feu et du matériel servant à la fabrication d'explosifs ont été retrouvés, a indiqué à l'AFP une source proche de l'enquête. 

Ces interpellations surviennent deux jours après les déclarations du ministre de l'Intérieur sur le renforcement de la sécurité pour le scrutin et l'entre-deux-tours. Plus de 50.000 policiers et gendarmes, appuyés par des militaires de l'opération Sentinelle, sont mis à contribution pour protéger la population. "Aucune menace n'est écartée", avait indiqué Matthias Fekl.

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/