1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Plan étudiants : les présidents d'université soutiennent "fortement" la réforme
1 min de lecture

Plan étudiants : les présidents d'université soutiennent "fortement" la réforme

INVITÉ RTL - Gilles Roussel, président de la Conférence des présidents d'université, estime que "le bac reste la clef d'entrée dans les études supérieures".

Des étudiants dans un amphithéâtre de la Sorbonne
Des étudiants dans un amphithéâtre de la Sorbonne
Crédit : AFP
Plan étudiants : les présidents d'université soutiennent "fortement" la réforme
05:11
Ludovic Galtier & Vincent Parizot

Fin du tirage au sort et de la plateforme contestée Admission Post Bac. Par la voix du Premier ministre, Édouard Philippe, le gouvernement a présenté son projet pour l'entrée à l'université des étudiants, lundi 30 octobre. Un milliard d'euros a été débloqué par le gouvernement sur le quinquennat. En ce qui concerne les formations non sélectives, telles que les licences générales, les universités pourront conditionner - dans certains cas - l'inscription de l'élève à un stage de remise à niveau.

Déçus, les syndicats lycéens et étudiants y voient de la sélection déguisée. Invité de RTL, Gilles Roussel, président de la Conférence des présidents d'université, n'est pas d'accord. "Non, ce n'est pas de la sélection (...) puisque le jeune qui souhaitera rentrer dans une formation en licence aura toujours la possibilité d'y entrer, mais ce sont les modalités pédagogiques pour accéder à cette licence qui seront imposées à l'étudiant."

Pour Gilles Roussel, "le bac reste la clef d'entrée dans les études supérieures mais pas à n'importe quelle condition. Il faut que vous ayez les acquis pour rentrer dans telles ou telles filières", termine le président d'université qui "soutient fortement" cette réforme "équilibrée".

Concrètement, que cela va-t-il changer dans les filières sous tension ? "Au lieu d'avoir un tirage au sort complètement injuste, il va y avoir une sorte de choix au mérite. On va pouvoir expliquer aux jeunes pourquoi ils ont été acceptés dans une filière sous tension et pourquoi ils ne l'ont pas été."

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/