1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Plan anti-jihad : un numéro vert activé
2 min de lecture

Plan anti-jihad : un numéro vert activé

Le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, a annoncé ce mercredi qu'un numéro vert était désormais activé dans le cadre de son plan de lutte contre les filières jihadistes.

Le ministre délégué au Budget, Bernard Cazeneuve, le 15 janvier 2014.
Le ministre délégué au Budget, Bernard Cazeneuve, le 15 janvier 2014.
Crédit : BERTRAND GUAY - AFP
La rédaction numérique de RTL & AFP

Le numéro vert, le 0 800 005 696, "a été activé mardi", a expliqué Bernard Cazeneuve ce mercredi 30 avril sur France 2. Son objectif est "qu'un dispositif soit mobilisé" pour "éviter qu'un départ se produise quand des familles sentent" que l'un des leurs est "en train de basculer".

La semaine dernière, le nouveau ministre de l'Intérieur avait présenté les grandes lignes d'un plan de lutte contre les filières jihadistes vers la Syrie. Dans les grandes lignes, ce plan comprend la mise en place d'un numéro vert pour signaler des candidats au départ, la privation de passeport pour les jihadistes ou encore la création d'un dispositif de réinsertion individualisée.

Entrer de "façon anonyme" sur les réseaux de recrutement

Le ministre a détaillé d'autres mesures du plan, notamment celles qui induisent de prendre de nouvelles dispositions législatives. La Place Beauvau souhaite ainsi inscrire le nom de candidats au jihad sur le système d'information Schengen et sur le fichier des personnes recherchées, faire passer les interceptions de sécurité de 10 jours à un mois, que des enquêteurs puissent aller sur le net de "façon anonyme" pour entrer sur les réseaux et les démanteler.

"C'est un problème européen", a déclaré Bernard Cazeneuve, qui doit se rendre dans l'après-midi à Londres pour y rencontrer ses homologues britannique, belge et allemand et préparer une "grande réunion" avec "la plupart des pays occidentaux" qui doit se tenir le 8 mai à Bruxelles.

L'objectif de cette réunion est de "faire en sorte que les images, les vidéos, les instruments de propagande qui sont diffusés sur internet et qui parviennent à endoctriner un très grand nombre de ressortissants de nos pays soient coupés", a-t-il expliqué. 

Près de 500 Français seraient partis en Syrie pour combattre aux côtés de groupes jihadistes depuis le début du conflit, selon les estimations du chef de la diplomatie française Laurent Fabius.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur

Cliquez sur “Autoriser” pour poursuivre votre navigation en recevant des notifications. Vous recevrez ponctuellement sous forme de notifciation des actualités RTL. Pour vous désabonner, modifier vos préférences, rendez-vous à tout moment dans le centre de notification de votre équipement.