1 min de lecture Travail

Passé 40 ans, le temps partiel est recommandé pour ne pas affaiblir les capacités cognitives

Des chercheurs australiens de l'Institut de Melbourne ont découvert que travailler de longues heures peut augmenter la fatigue et le stress.

Selon des chercheurs australiens, travailler plus de 25 heures par semaine pourrait avoir des impacts néfastes (illustration)
Selon des chercheurs australiens, travailler plus de 25 heures par semaine pourrait avoir des impacts néfastes (illustration)
Ana Boyrie

Le temps et le nombre d'années de travail augmentent régulièrement. De nombreuses personnes repoussent de plus en plus l'heure de la retraite, certains pour prolonger la durée de leur cotisation, d'autres par envie et/ou passion. S'il est vrai que le travail peut rapporter sur les plans intellectuel, financier et social, exercer son métier à temps plein malgré l'accumulation des années pourrait également nuire à la santé. C'est ce qu'expliquent des chercheurs australiens du Melbourne Institute of Applied Economic and Social Research


Ces derniers ont notamment découvert que travailler au-delà de 25 heures par semaine aurait un impact négatif sur les capacités cognitives des salariés de plus de 40 ans. Ils recommandent donc d'opter pour le temps partiel à partir de la quarantaine.

Mémoire, apprentissage, langage ou raisonnement endommagés

"Travailler est à double tranchant, estiment les auteurs de l'étude. D'un côté, cela peut stimuler l'activité cérébrale mais de l'autre, travailler de longues heures peut entraîner de la fatigue et du stress". Publiée dans le Melbourne Institute Worker Paper, l'étude indique que ce temps plein peut "endommager certaines zones du cerveau, responsables de la mémorisation, de l'apprentissage, du langage ou encore du raisonnement". 

À lire aussi
Des employés de la SNCF (illustration) Asnières-sur-Seine
SNCF : une salle de repos accessible aux cheminots "méritants"

Le bilan de cette étude s'oppose donc à ceux qui veulent travailler à temps plein dans le but de pouvoir vivre confortablement et ne pas se "serrer la ceinture". Un mode de raisonnement dangereux pour la santé de certaines personnes, assurent les scientifiques. Il n'est pour autant pas conseillé de prendre sa retraite de façon anticipée. En effet, cette retraite avant l'heure pourrait occasionner l'augmentation du risque de dépression clinique de 40%, selon un rapport rendu par The Institute of Economic Affairs.

Le temps partiel à partir de 40 ans, une bonne idée ?
Nombre de votes : 1 *Sondage à valeur non scientifique
La rédaction vous recommande
Lire la suite
Travail Temps de travail Retraites
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7782991887
Passé 40 ans, le temps partiel est recommandé pour ne pas affaiblir les capacités cognitives
Passé 40 ans, le temps partiel est recommandé pour ne pas affaiblir les capacités cognitives
Des chercheurs australiens de l'Institut de Melbourne ont découvert que travailler de longues heures peut augmenter la fatigue et le stress.
https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/passe-40-ans-le-temps-partiel-est-recommande-pour-ne-pas-affaiblir-les-capacites-cognitives-7782991887
2016-04-26 16:51:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/FNqDx45Dywe0t7iwFKQoSQ/330v220-2/online/image/2016/0426/7782991979_selon-des-chercheurs-australiens-travailler-plus-de-25-heures-par-semaine-pourrait-avoir-des-impacts-nefastes-illustration.jpg