1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Pascal Praud : "Les femmes ne sont plus faites pour être mariées"
1 min de lecture

Pascal Praud : "Les femmes ne sont plus faites pour être mariées"

REPLAY / ÉDITO - Ce mardi 25 novembre, c'est la sainte Catherine. Nous fêtons aussi les "catherinettes", ces jeunes femmes de 25 encore célibataires.

Pascal Praud : "Les femmes ne sont plus faites pour être mariées"
01:31
Pascal Praud : "Les femmes ne sont plus faites pour être mariées"
01:22
Pascal Praud

Vous avez plus de 25 ans et vous n'êtes toujours pas mariée ? Vous êtes une "catherinette". Cette tradition, célébrée chaque jour de la sainte Catherine, faisait autrefois sortir dans les rues les jeunes femmes célibataires avec un chapeau.

"Je m'étonne que les Chiennes de garde n'hurlent pas déjà à la discrimination et à la stigmatisation par cette célébration humiliante, réactionnaire et ancestrale de la femme célibataire", lâche un brin ironique Pascal Praud. "Si toutes jeunes femmes qui n'étaient pas mariées à 25 ans sortaient aujourd'hui avec un chapeau sur la tête, les vendeurs de canotiers feraient fortune", ajoute-t-il.

Au-delà de ces chiffres, c'est la perception de la femme célibataire qui a changé

Pascal Praud

Le journaliste rappelle qu'en 2014, ces demoiselles habitent encore chez leurs parents, vivent seules ou avec un chéri (de passage), mais elles ne se marient plus. La moyenne d'âge pour s'unir, c'est désormais 30 ans. En 1970, elles avaient 22 ans lorsqu'elles convolaient pour la première fois.

"Au-delà de ces chiffres, c'est la perception de la femme célibataire qui a changé", explique Pascal Praud. "Il y a cinquante ans, être seule était vécu comme une honte et un handicap social. On disait 'vieilles filles', et tout était dit !"

À écouter aussi

"Aujourd'hui, les femmes font des bébés toutes seules. Elles préfèrent voyager en solitaire que mal accompagnée, et elles ont bien raison !", lâche-t-il. Avant de conclure : "Les femmes ne sont plus faites pour être mariées. Et comme les hommes sont nés célibataires, on est mal embarqués croyez-moi !"

La rédaction vous recommande
À lire aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/