1 min de lecture Assemblée nationale

Pascal Praud : "Élèves Mazetier et Aubert, allez donc aux Deux Ânes !"

REPLAY - L'éditorialiste revient sur la bataille de la féminisation des titres qui a récemment agité l'Assemblée nationale en plein milieu du débat sur la transition énergétique.

Pascal Praud Le Praud de l'info Pascal Praud
>
Pascal Praud : "Élèves Mazetier et Aubert, allez donc aux Deux Ânes !" Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission

Le député UMP du Vaucluse Julien Aubert s'est fait rappeler à l'ordre lundi 6 octobre à l'Assemblée pour s'obstiner à appeler la présidente de séance "Madame le président" lors des débats sur le projet de loi sur la transition énergétique. "C'est une affaire de cornecul !", tempête Pascal Praud.

"Madame le président de l'Assemblée nationale, je vous fais cette lettre que vous écouterez peut-être, si vous avez le temps", poursuit l'éditorialiste. Il utilise "Madame le président", comme le préconise l'Académie française. Avant de poursuivre : "Nous savons tous que les députés sont au-dessus des lois, mais ils ne sont pas au-dessus de l'Académie".

Franchement, élèves Mazetier et Aubert, vous avez quel âge ?

Pascal Praud
Partager la citation

"N'avez-vous pas autre chose à faire en séance qu'exiger qu'on vous vous appelât Madame la présidente, même si ce monsieur Aubert vous provoquait ?", lance Pascal Praud à l'adresse de la socialiste Sandrine Mazetier.

"Franchement, élèves Mazetier et Aubert, vous avez quel âge ?", lâche-t-il. "Si vous voulez faire un numéro, il y a des cabarets pour cela à Paris. Allez au Don Camillo ! Ou mieux, aux deux Ânes..."

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Assemblée nationale Polémique Vidéo
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants