1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Paris : les habitants du XVIe arrondissement excédés par la construction d'un centre pour SDF
1 min de lecture

Paris : les habitants du XVIe arrondissement excédés par la construction d'un centre pour SDF

REPLAY / REPORTAGE - Débats houleux dans le très huppé XVIe arrondissement de Paris concernant la construction d'un centre d'accueil de SDF et de migrants. La mairie d'arrondissement et les habitants n'avaient pas été concertés.

L'emplacement du futur centre d'accueil de SDF dans le Bois de Boulogne dans le XVIe arrondissement de Paris
L'emplacement du futur centre d'accueil de SDF dans le Bois de Boulogne dans le XVIe arrondissement de Paris
Crédit : AFP
Centre pour SDF dans le XVIe : réunion houleuse avec les habitants
00:01:34
Maxence Lambrecq & La rédaction numérique de RTL

Dans le XVIe arrondissement de Paris, le débat s'enflamme autour de l'installation d'un centre d'hébergement. Ce camp doit être construit en bordure du bois de Boulogne pour accueillir d'ici cet été jusqu'à 200 personnes, des migrants mais aussi des SDF.

"Pas chez nous" sont venus dire des habitants du quartier lors de la présentation du projet lundi 14 mars au soir. L’événement a tourné à la foire d'empoigne. La tension était très forte dans cet amphithéâtre bondé. La préfet de Paris n'arrivait même pas à finir ces phrases. Ce centre accueillera 200 SDF, dont de nombreuses familles. "Il y a 90% des Parisiens ou des provinciaux qui ont eu des accidents de la vie et cela n'a rien à voir avec Calais ou Sangatte et je trouve cette désinformation déplorable", regrette Bernard, engagé au Secours Catholique. 

C'est un diktat

Claude Goasgen, maire du XVIe

Le problème c'est que personne n'a été consulté, même pas le maire du XVIe arrondissement, Claude Goasguen. "Les élus d'arrondissement n'ont été informés que par la presse, c'est un diktat", a-t-il lancé sous les acclamations de l'assemblée.

Face à la bronca, la mairie de Paris tient bon. "Le permis de construire a été délivré nous allons évidemment aller jusqu'au bout, affirme Ian Brossat, adjoint au logement. Les habitants n'ont pas un droit de veto qui viserait à empêcher la mixité sociale sur leur territoire." Des habitants qui vont, malgré tout, saisir les tribunaux. 

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/