1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Paris : évacuation d'un camp de plus d'un millier de migrants au nord de la ville
1 min de lecture

Paris : évacuation d'un camp de plus d'un millier de migrants au nord de la ville

Un campement insalubre de plus d'un millier de migrants qui s'était récemment reconstitué était en cours d'évacuation le 22 juillet au matin.

Évacuation du camp ce campement situé entre les stations de métro Jaurès et Colonel Fabien, à Paris.
Évacuation du camp ce campement situé entre les stations de métro Jaurès et Colonel Fabien, à Paris.
Crédit : JACQUES DEMARTHON / AFP
Eléanor Douet & AFP

C'est la 26e opération de ce type en seulement un an à Paris. Un campement insalubre de plus d'un millier de migrants était en cours d'évacuation, depuis 6h30 vendredi 22 juillet. Le camp abritant entre 1.200 et 1.400 personnes, pour la plupart des hommes, originaires d’Érythrée, de Somalie ou d'Afghanistan s'était récemment reconstitué au nord de Paris entre les stations de métro Jaurès et Colonel Fabien, à cheval sur les Xe et XIXe arrondissements. Il y a eu, peu après le début de l’opération, des mouvements de foule. Les gens se sont pressés pour monter dans les bus qui arrivaient au compte-goutte. Les forces de l’ordre les ont alors repoussés en utilisant des bombes lacrymogènes.

Les cars doivent les conduire dans des centres d’hébergement en Île-de-France et en province. 1.500 places ont été mobilisées, dont environ 500 en gymnase, pour cette opération. La foule s'était installée progressivement sur le terre-plein central envahi par des centaines de tentes et de matelas, au milieu des détritus et des flaques d'urine. À quelques mètres se trouvent des locaux de France terre d'asile, où les migrants font leur première demande d'enregistrement. Le week-end dernier, des rixes avaient éclaté entre migrants, nécessitant l'intervention de policiers et CRS.

"Sentiment d'épuisement"

Pierre Henry, directeur général de France terre d'asile, confie son "sentiment d'épuisement": "il faut dans toutes les capitales régionales des centres pour accueillir et orienter les migrants, pour arrêter d'attirer les gens à Paris et à Calais. Si ce n'est pas fait, c'est que la décision politique n'est pas prise". L’opération s’est déroulée en présence du préfet de région Jean Francois Carenco, de la préfète de Paris Sophie Broca, de représentants de la mairie de Paris, d’associations (Emmaüs, France Terre d’asile) et de l’Ofii (Office français de l’immigration et de l’intégration).

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur

Cliquez sur “Autoriser” pour poursuivre votre navigation en recevant des notifications. Vous recevrez ponctuellement sous forme de notifciation des actualités RTL. Pour vous désabonner, modifier vos préférences, rendez-vous à tout moment dans le centre de notification de votre équipement.