2 min de lecture Oscars

Oscars 2016 : le film "pas assez chinois" de Jean-Jacques Annaud disqualifié

REPLAY / INVITÉ RTL - Jean-Jacques Annaud revient sur les raisons de la disqualification de son film "Le Dernier Loup" de la course aux Oscars pour le prix du meilleur film étranger.

Yves Calvi 6 Minutes pour Trancher Yves Calvi
>
Oscars 2016 : le film "pas assez chinois" de Jean-Jacques Annaud disqualifié Crédit Média : Yves Calvi | Durée : | Date : La page de l'émission
Calvi-245x300
Yves Calvi et Édouard Nguyen

Le Dernier Loup, qui avait été proposé pour la catégorie du meilleur film en langue étrangère par Pékin pour représenter la Chine aux Oscars, est disqualifié. En effet, le comité américain a estimé que dans cette production franco-chinoise, les Chinois n'ont pas assez participé au projet.

Jean-Jacques Annaud explique que pour être sélectionné, il y a un certain nombre de points à atteindre. "Pour la France c'est assez clair, je crois qu'il y a une vingtaine de points. Il faut qu'il y ait le chef opérateur, le metteur en scène, un des auteurs mais aussi des rôles comme la scripte, le chef de prise de son, etc."

Un film chinois fait par des français à des postes clés

Pour ce film, Le Dernier Loup, Jean-Jacques Annaud raconte : "Nous étions sept Français sur le plateau. Et il y avait 600 Chinois à des postes comme chef costumier, chef maquilleur, chef décorateur, directeur artistique, directeur des effets spéciaux, en partenariat avec un français d'ailleurs, et évidement face à la caméra 300 chevaux de nationalité chinoise avec des cavaliers de nationalité chinoise."

Aussi, le film est tourné en langue chinoise en Mongolie chinoise d'après un roman qui a été un grand succès littéraire. "Seulement, pour le comité américain, les acteurs chinois, ça ne compte pas. Les techniciens, ça compte, ça fait partie de la création mais alors les acteurs ça n'apporte rien à la création du film", rapporte, surpris, le réalisateur français.

Est-ce qu'Hollywood a peur du marché Chinois?

À lire aussi
Le président américain, Donald Trump. États-Unis
Oscars 2020 : Trump dénonce la victoire du film sud-coréen Parasite

Il précise tout en partageant son incompréhension : "Nous sommes un film chinois fait par des Français à des postes clés. C'est une vraie coproduction. Quand je fais un film pour la Columbia ou la Paramount, je fais un film américain. Mes producteurs chinois sont complètement estomaqués parce que c'est eux qui ont acheté les droits du livre, qui ont développé le projet, qui ont mis l'argent, qui m'ont donné totale liberté.  Il y avait quand même des sommes considérables. Ils ont donné 80% d'un budget de 45 millions d'euros."

À croire que l'industrie chinoise du film n'est pas la bienvenue, voire inquiète Hollywood. Le réalisateur français se pose la question, comme "pas mal de professionnels autour de (lui)". Selon Jean-Jacques Annaud, ce genre de refus remettrait en cause nos traités bilatéraux de collaboration avec la Chine qui est un marché qui intéresse. Il précise : "J'ai un certain nombre de collègues qui s'intéressent beaucoup à ce marché chinois qui a besoin d'apports étrangers au même titre qu'Hollywood au début qui a eu besoin de faire appel à des metteurs en scène italiens, français, allemands. Ce qui a fait la force aujourd'hui d'Hollywood."

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Oscars Cinéma Chine
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants