1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Nom de famille : que pourrait changer la réforme du gouvernement ?
1 min de lecture

Nom de famille : que pourrait changer la réforme du gouvernement ?

Le ministère de la Justice veut réformer le changement du nom de famille, le voulant automatique et validé en quelques semaines.

Éric Dupond-Moretti reste ministre de la Justice
Éric Dupond-Moretti reste ministre de la Justice
Crédit : Alain JOCARD / AFP
Nom de famille : que pourrait changer la réforme du gouvernement ?
00:01:27
micro generique
La rédaction de RTL - édité par William Vuillez

C'est une réforme annoncée ce dimanche matin par Éric Dupond-Moretti au magazine Elle. Le ministère de la Justice veut réformer le changement du nom de famille, une procédure pour le moment longue et complexe, et qui va donc se simplifier. Mais alors, qu'est-ce que ça pourrait changer concrètement ? 

Il suffira d'aller en mairie et de remplir un formulaire. Vous pourrez choisir entre le nom de votre mère, de votre père ou bien les deux. Le changement sera automatique et validé en quelques semaines. Mais attention, la permutation n'est possible qu'une seule fois. Le ministre de la Justice, Éric Dupond-Moretti, veut ainsi mettre fin à un système jugé incertain et humiliant.

"C'est une ode à la liberté et à l'égalité entre les parents. On ne sera pas obligé de se mettre à nu devant l'administration. On n'a pas envie de dire à l'État pourquoi on aime sa mère et pourquoi on n'a jamais connu son père. Si vous souhaitez aujourd'hui modifier votre nom de famille, vous allez devant les services qui vous réclament, sur trois générations, des papiers. Ça prend un temps fou et la réponse n'est pas une réponse forcément positive. Et ça coûte de l'argent", détaille le ministre.

Les mineurs pourront aussi plus facilement avoir en nom d'usage celui de leur père ou de leur mère. En cas de séparation, les parents n'auront plus à présenter le livret de famille pour prouver la filiation. Jusqu'à présent, ce type de changement de patronyme était demandé par 2.000 personnes chaque année. Mais si la loi passe, ce chiffre pourrait bien exploser. 

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur

Cliquez sur “Autoriser” pour poursuivre votre navigation en recevant des notifications. Vous recevrez ponctuellement sous forme de notifciation des actualités RTL. Pour vous désabonner, modifier vos préférences, rendez-vous à tout moment dans le centre de notification de votre équipement.