1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Mort de Rémi Fraisse : des lycées parisiens bloqués contre les violences policières
1 min de lecture

Mort de Rémi Fraisse : des lycées parisiens bloqués contre les violences policières

Une vingtaine de lycées parisiens est bloquée, ce jeudi 6 novembre, en hommage à Rémi Fraisse, militant écologiste mort au barrage de Sivens. Les lycéens dénoncent les violences policières.

Manifestation en hommage à Rémi Fraisse, le 2 novembre à Paris (archives)
Manifestation en hommage à Rémi Fraisse, le 2 novembre à Paris (archives)
Crédit : JOEL SAGET / AFP
Marion Dubreuil
Marion Dubreuil

Colbert, Maurice Ravel, Arago, Dorian, Philippe Auguste, c'est près d'une vingtaine de lycées parisiens qui sont bloqués, ce jeudi 6 novembre, en hommage à Rémi Fraisse, mort dimanche 26 octobre au barrage de Sivens. 

"Police Kill", "Non aux violences policières", le message que l'on peut lire sur les pancartes et affiches des blocus lycéens est clair. Des poubelles renversées devant la porte des établissements scolaires complètent le dispositif de blocus. 

La contestation a été lancée par le Mouvement Inter Luttes Indépendant (MILI). Les organisations syndicales classiques des lycéens comme l'UNL et la Fidl n'ont pas suivi l'appel. Une manifestation doit avoir lieu à 11 heure, place de la Nation à Paris.

La preuve - apportée par le NPA photos à l'appui - de la présence de policiers cagoulés lors de la manifestation de ce week-end à Nantes continue d'échauffer les esprits et d'alimenter le mouvement contre les violences policières. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/