3 min de lecture Décès

Mort de Prince : "Il a essayé d'amener la guitare de Jimmy Hendrix dans le 3e millénaire", déclare Philippe Manoeuvre

REPLAY / INVITÉS RTL - Le rédacteur en chef de "Rock & Folk" parle de l'extrême générosité de l'artiste, qui ne cessait de repousser les limites.

Yves Calvi 6 minutes pour trancher Yves Calvi
>
Mort de Prince : "Il a essayé d'amener la guitare de Jimmy Hendrix dans le 3e millénaire", déclare Philippe Manoeuvre Crédit Image : David Brewster/AP/SIPA | Crédit Média : Yves Calvi | Durée : | Date : La page de l'émission
Yves Calvi
Yves Calvi et Ana Boyrie

En début de soirée, jeudi 21 avril, une légende s'est éteinte. Aujourd'hui, c'est le monde qui pleure Prince, décédé à l'âge de 57 ans dans sa résidence dans le Minnesota. La disparition de cet auteur, compositeur, interprète, mais aussi réalisateur, producteur, danseur et acteur, affecte un grand nombre de personnes, constatant les hommages et messages d'anonymes ou de célébrités. Tous regrettent cette icône partie trop vite. Philippe Manœuvre, rédacteur en chef de Rock & Folk, raconte sa première rencontre avec le chanteur. "Il était tout petit, mesurait à peine 1m60", relate-t-il. Ça n'était pas le géant que l'on espérait mais il était flamboyant". Lorsque Philippe Manœuvre est arrivé, Prince était en répétition. "Quand il m'a vu, il s'est arrêté puis a jeté sa guitare et est parti", déclare-t-il. Un artiste qui était une véritable "boule nerveuse", des coups de sang à l'émotion, personne ne s'ennuyait.  

"S'il ressentait quelque chose, il l'exprimait tout de suite", explique le rédacteur. Pourtant, il était aussi très solitaire dans le monde du rock, de la soul ou du funk. Il rappelle notamment la nuit des Grammys, le "grand dommage des années 80", lorsque tous les artistes sont allés enregistrer We Are The World, excepté Prince. "Personne ne comprenait pourquoi il était autant en dehors", ajoute Philippe Manœuvre. 

Quand il est arrivé à Paris, comme Miles Davis, il appelait ça la "Uptown"

Philippe Manoeuvre, rédacteur en chef de "Rock & Folk"
Partager la citation

Prince faisait partie des artistes qui adoraient la France. "Quand il est arrivé à Paris, comme Miles Davis, il appelait ça la "Uptown" (la haute ville)", raconte-t-il. L'artiste entretenait une véritable "relation d'amour" avec la capitale. Les filles étaient magnifiques, il produisait ses meilleurs concerts. Philippe Manœuvre se remémore des after shows au Bataclan. "La salle rouvrait à 2 heures du matin, les fans se précipitaient, il jouait jusqu'à 5 heures du matin". Un artiste d'une extrême générosité, "avec le cœur sur la main"

À lire aussi
Les températues extrêmes ont entraîné une vague de sécheresse dans le nord de l'Inde, ici à Ajmer. Inde
Inde : une vague d'extrême chaleur fait près de 50 morts dans le nord du pays

Les rockeurs l'aimaient d'autant plus, étant un musicien qui "a essayé d'amener la guitare de Jimmy Hendrix dans le 3e millénaire", raconte Philippe Manœuvre. La productrice de l'icône, Jackie Lombard ne peut contenir son émotion. Et elle n'est pas seule. "On voit que c'était le défilé de tous les artistes qu'il admirait, notamment Stevie Wonder, déclare-t-elle. Mais ce dernier n'a pas pu lui rendre hommage, le chagrin étant tellement grand. Prince était un homme timide qui basculait dans la folie, dès qu'il était entouré de musique. 

Pour Prince, rien n'était impossible. Monter un concert au Stade de France trois semaines avant la date était selon lui réalisable. "Il est venu les mains dans les poches sans aucune production, ajoute sa productrice. On a monté ce concert, que lui-même ne connaissait pas la veille". Une perte immense pour Jackie Lombard qui dans l'émotion, assure qu'elle gardera en elle l'image d'un "artiste révolutionnaire et unique"

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Décès Prince Musique
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7782938995
Mort de Prince : "Il a essayé d'amener la guitare de Jimmy Hendrix dans le 3e millénaire", déclare Philippe Manoeuvre
Mort de Prince : "Il a essayé d'amener la guitare de Jimmy Hendrix dans le 3e millénaire", déclare Philippe Manoeuvre
REPLAY / INVITÉS RTL - Le rédacteur en chef de "Rock & Folk" parle de l'extrême générosité de l'artiste, qui ne cessait de repousser les limites.
https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/mort-de-prince-il-a-essaye-d-amener-la-guitare-de-jimmy-hendrix-dans-le-3e-millenaire-declare-philippe-manoeuvre-7782938995
2016-04-22 10:34:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/XApWj33KBsg1TjkdZwRC8g/330v220-2/online/image/2016/0422/7782939120_le-chanteur-prince-lors-d-un-concert-dans-le-minnesota-en-1984.jpg