1 min de lecture Art

Mort de Christo : l'empaquetage de l'Arc de Triomphe toujours programmé pour l'automne

Malgré le décès de l'artiste, l'empaquetage de l'Arc de Triomphe aura bien lieu à l'automne 2021, en respectant les dernières volontés de Christo.

Le projet de l'empaquetage de l'Arc de Triomphe
Le projet de l'empaquetage de l'Arc de Triomphe Crédit : ANDRE GROSSMANN / CHRISTO AND JEANNE-CLAUDE - 2019 CHRISTO / AFP
photo camille
Camille Sarazin et AFP

L'empaquetage de l'Arc de Triomphe, monumental projet phare et rêve ultime de Christo, décédé dimanche 31 mai, est toujours programmé pour l'automne 2021. 

Ce projet impertinent et gigantesque L'Arc de triomphe, Wrapped "se poursuit conformément aux voeux de l'artiste" d'origine bulgare, a assuré le Centre des Monuments Nationaux qui gère ce monument, l'un des plus visités de Paris. 

L'emballage se fera suivant les dernières volontés de l'artiste. "Nous aurons bien sûr à coeur de réaliser ce projet pour rendre à cet artiste un peu de l'amour immense qu'il a voué à Paris", a tweeté le président du CMN Philippe Belaval.

En raison de la pandémie du coronavirus, le projet de Christo avait été reporté. "Le projet est maintenu : son installation débutera le 15 juillet 2021 et son démontage sera achevé le 31 octobre 2021", a précisé Laure Martin, présidente du projet "l'Arc de triomphe empaqueté".

À lire aussi
Le tableau de l'Immaculée Conception avant et après la restauration art
Espagne : l'Immaculée Conception du tableau de Murillo “défigurée” par un restaurateur

Selon elle, "c'était le souhait exprimé par Christo, avant même la mort de son épouse Jeanne-Claude en 2009, que le projet soit réalisé s'ils devaient décéder avant". Le maintien du projet "a été confirmé à M. Belaval par l'Elysée" qui avait donné son feu vert le 11 janvier 2019, a-t-elle ajouté. Le Centre Pompidou, en lien étroit avec l'artiste et son entourage depuis les prémisses du projet, confirme aussi qu'il "devrait bien se faire à l'automne 2021".

Le rêve d'une vie

Célèbre pour ses réalisations aussi controversées que populaires (il a aussi emballé le Pont-Neuf à Paris et le Reichstag à Berlin), Christo est mort à New York à 84 ans, sans avoir pu réaliser ce nouveau projet fou : empaqueter l'arche emblématique de 25.000 m2 de tissu recyclable en polypropylène argent bleuté et de 7.000 mètres de corde rouge. L'envie d'emballer l'Arc de l'Etoile avait germé dans sa tête au début des années 60, quand, tout juste arrivé à Paris, peu connu, il le contemplait depuis sa petite chambre. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Art Paris Architecture
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants