2 min de lecture Économie

Morning, la neobanque qui veut changer la banque

Lundi 24 octobre, une start-up du Lot-et-Garonne va lancer une carte de paiement révolutionnaire.

Rémi Sulmont RTL vous en parle déjà Rémi Sulmont
>
Morning, la nouvelle banque qui veut changer la banque Crédit Image : DR | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Rémi Sulmont
Rémi Sulmont et Loïc Farge

L'histoire retiendra peut-être que la révolution du secteur bancaire français est partie de Saint-Élix-le-Château, une commune de 900 âmes à la campagne, à 40 kilomètres de Toulouse. Car c’est là qu’Éric Charpentier, 42 ans, ancien éducateur spécialisé, a implanté sa start-up financière qui compte 47 salariés, ainsi que trois poules, quatre moutons et un potager tenu par un agriculteur pour alimenter la cantine. Les poules, ce n'est pas pour faire cool. Les employés mangent les œufs en omette au petit-déjeuner. Lundi 20 octobre, après son omette, Éric Charpentier va aller mordre les mollets des grandes banques historiques. Il va lancer une carte de paiement, en grande partie gratuite, telle qu’on l'imagine en rêve.

"On peut changer les codes secrets, c'est hyper-souple. C'est vraiment le secteur qui a la main sur tout", explique-t-il. "Quand vous pensez avoir perdu votre carte, vous faites opposition, vous recommandez une carte, vous attendez de la recevoir et souvent vous repayez", note Éric Charpentier. "Avec Morning, c'est beaucoup plus simple : vous désactivez votre carte. Si vous la retrouvez, vous la réactivez", précise-t-il. "Nous rendons accessible à l'utilisateur tout ce que les banques font à votre place aujourd'hui et vous facturent". Car ces fonctionnalités très simples coûtent en réalité quelques centimes.

S'adapter au monde numérique et collaboratif

Autre possibilité offerte par cette banque nouvelle génération, le paiement entre particuliers. C’était d’ailleurs le métier d’origine de la start-up. Vous êtes au restaurant, vous payez toute la note et vos amis vous remboursent illico leur quote-part en quelques clics. Vous pouvez vérifier toute de suite, car toutes les opérations sont instantanément visibles sur votre compte.

Rassurez-vous : cette carte de paiement est émise par MasterCard, avec la sécurité classique d’une carte bancaire. Morning, la société d’Éric Charpentier, a reçu une licence bancaire du régulateur, la Banque de France. D'ailleurs, depuis les grandes banques prennent au sérieux la start-up financière. Car le cœur du projet d’Éric Chapentier, c’est de s’adapter au nouveau monde numérique et collaboratif et aux consommateurs de moins de 40 ans, qui rejettent ces institutions établies.

Sortir d'une logique de la "banque subie"

À lire aussi
Un avis d'impôt sur les revenus (illustration) impôts
Prélèvement à la source : doit-on modifier son taux avant septembre ?

"Les banques historiques n'ont pas compris le changement des consommateurs ni leurs attentes. Le secteur s'est complètement endormi", constate-t-il. "Il y a bien des banques en ligne, mais elles sont finalement plus des moyens de distribution de la banque qu'un réel changement de la façon de tarifer ou d'aborder la banque en général", note Éric Chapentier. Il poursuit : "Tous les consommateurs sont révoltés de la relations avec leurs banques. C'est cela qu'il faut inverser : sortir d'une logique de la banque subie pour aller dans une banque où on reprend le contrôle de l'argent".

Cette néobanque va gagner de l’argent en faisant payer des services à la carte. Vous partez à l’étranger quinze jours, vous payer un forfait pour utiliser votre carte à l’extérieur. Ou bien vous emprunter une voiture à un particulier : votre carte va assurer la voiture juste le temps de la location. Morning vise l’ouverture de 100.000 cartes de paiement en 2017. Éric Charpentier prévoit de doubler ses effectifs d’ici un an. Mais ne lui envoyez pas votre CV si vous avez une expérience bancaire : vous avez de bonnes chances d’être refusé. Son obsession, c’est de casser les codes, de ne pas reproduire ce que font les banques aujourd'hui. Des moutons, oui. L'esprit moutonnier, non.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Économie Société Consommation
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7785365972
Morning, la neobanque qui veut changer la banque
Morning, la neobanque qui veut changer la banque
Lundi 24 octobre, une start-up du Lot-et-Garonne va lancer une carte de paiement révolutionnaire.
https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/morning-la-nouvelle-banque-qui-veut-changer-la-banque-7785365972
2016-10-20 15:19:58
https://cdn-media.rtl.fr/cache/8kAZ_eMCP4SPgJkI0c5dDA/330v220-2/online/image/2015/0129/7776373699_des-cartes-bancaires-illustration.jpg