1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Urgences : sept patients sur dix pris en charge en moins d'une heure
1 min de lecture

Urgences : sept patients sur dix pris en charge en moins d'une heure

REPLAY / RÉACTION - Selon une étude du gouvernement, l'attente aux urgences se serait considérablement réduite.

Sept personnes sur dix attendraient moins d'une heure aux urgences (illustration).
Sept personnes sur dix attendraient moins d'une heure aux urgences (illustration).
L'attente aux urgences en diminution, selon une étude du ministère de la Santé
01:38
Sophie Joussellin & Camille Kaelblen

Des résultats surprenants, qui tordent le cou à une idée reçue. Selon une étude du ministère de la Santé parue jeudi 20 août, l'attente aux urgences se serait considérablement réduite. Sept patients sur dix bénéficieraient même des premiers soins moins d'une heure après leur arrivée. Une heure, c'est le temps écoulé entre l'arrivée, l'enregistrement, l'orientation vers le bon praticien et le début effectif de la consultation.

La durée totale du temps passé à l'hôpital varie en fonction de la pathologie. La moitié des patients qui n'ont besoin que d'une simple consultation ne reste au total qu'une heure et quart à l'hôpital. Une durée qui passe à deux heures et demie s'il faut un avis de spécialiste et plusieurs examens. Le temps d'attente varie également en fonction de l'heure à laquelle les patients arrivent : en pleine nuit, la prise en charge est plus rapide qu'en plein après-midi. 

Des chiffres à relativiser

Des chiffres à prendre avec des pincettes, estime cependant Christophe Prudhomme, du syndicat des médecins urgentistes. "Ce rapport, c'est un jour donné, il y a deux ans, en juin, et pas pendant la période de grippe", explique-t-il au micro de RTL. Une journée peu représentative des mois de forte activité, donc. Selon le porte-parole des médecins urgentistes, les chiffres sont également trop vieux pour refléter la situation actuelle, qui se serait dégradée

Selon le rapport, plus le cas est grave, plus la prise en charge est rapide. 87% des patients amenés par le SAMU sont traités dans l'heure. Une donnée qu'il faut cependant relativiser, selon Christophe Prudhomme :
"Quand un service d'urgences est engorgé, même si on essaie de trier par ordre de priorité en fonction de la gravité, il y a quand même des gens qui passent à travers les mailles du filet."

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/