1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Miss France : "Elles n'ont pas de contrat de travail", pointe Osez le féminisme !
2 min de lecture

Miss France : "Elles n'ont pas de contrat de travail", pointe Osez le féminisme !

INVITÉE - La porte-parole de l'association Osez le féminisme ! explique pourquoi elle vient d'attaquer le concours Miss France devant les prud'hommes.

L'élection de Miss France, le 19 décembre 2020
L'élection de Miss France, le 19 décembre 2020
Crédit : LOIC VENANCE / AFP
Miss France : "Personne n'est au dessus des lois", estime Osez le féminisme !
05:16
Amandine Bégot - édité par Charlotte Diry

Le concours national Miss France est régulièrement critiqué notamment pour sexisme. L'association Osez le féminisme ! a décidé d'aller plus loin en saisissant le conseil des prud'hommes. Ursula Le Menn, porte-parole de l'association, était l'invitée de RTL ce mardi 19 octobre. 

Osez le féminisme ! a saisi le prud'homme pour la raison suivante : le non respect du code du travail. L'association parle alors de discrimination à l'embauche, mais il faut toutefois rappeler que les jeunes femmes qui concourent à Miss France n'ont pas de contrat de travail. "Elles n'ont pas de contrat de travail mais Alexia Laroche-Joubert l'a dit elle même, dans les colonnes du Parisien ce week-end. Elles travaillent pour Miss France pendant un mois et demi. Elles mettent leurs vies entre parenthèses pendant un mois et demi et elles n'ont même pas de contrat de travail, pas de salaire. Elles ont simplement des cadeaux", déclare Ursula Le Menn.

Elles mettent leurs vies entre parenthèses pendant un mois et demi et elles n'ont même pas de contrat de travail.

Ursula Le Menn

Un arrêt de la cour de cassation de 2013 concernant Mister France, qui est un autre concours organisé avec des hommes, avait établi qu'il y avait bien une relation de travail entre les candidats et la société organisatrice. Le prétendant avaient donc été reconnu comme salariés

La démarche de l'association Osez le féminisme !, c'est de dire que si l'on reconnaît que les candidates au concours Miss France sont des salariées et bien, la société Miss France ne respecte pas la législation du travail.

À lire aussi

Mais cela ne semble être qu'un prétexte pour cette association. Puisque ce concours départage des candidates sur des critères de beauté et l'image de la femme lors de cette soirée, n'est pas ce que défendent les féministes. 

"Nous ce qu'on dit, c'est que personne n'est au dessus des lois, même pas Endemol, même pas Miss France. Donc s'il y a un lien de travail, en l'occurrence, on pense qu'il y en a un, les lois doivent être appliquées (...) Bien sûr, on le critique depuis des années, mais pour autant, Miss France doit se conformer à la loi."

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/