1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Marlène Schiappa veut faire la chasse au harcèlement de rue
1 min de lecture

Marlène Schiappa veut faire la chasse au harcèlement de rue

REPLAY - INVITÉE RTL - Marlène Schiappa, secrétaire d'État chargée de l'égalité entre les hommes et les femmes, a mis en place un groupe de travail. Objectif : trouver une solution pour pénaliser le harcèlement de rue.

Marlène Schiappa est secrétaire d'État en charge de l'égalité entre les femmes et les hommes
Marlène Schiappa est secrétaire d'État en charge de l'égalité entre les femmes et les hommes
Crédit : JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP
Plan climat : "Permettre aux automobilistes de changer de voiture est une bonne mesure"
05:25
Marlène Schiappa veut faire la chasse au harcèlement de rue
07:17
Christophe Pacaud & Agnès Bonfillon & La rédaction numérique de RTL

Demander avec insistance le numéro de téléphone, suivre une femme dans plusieurs rues, tout cela pourrait désormais entrer dans le cadre de la loi sur le harcèlement de rue. "L'idée, c'est de caractériser le harcèlement de rue pour que la police puisse infliger des amendes aux hommes qui suivent les femmes dans la rue, qui les intimident et qui les harcèlent dans l'espace public. Le corps des femmes n'est pas un bien public", a détaillé Marlène Schiappa, secrétaire d'État chargée de l'Égalité entre les hommes et les femmes.

Une tâche compliquée pour ce groupe de travail composé de parlementaires. "Leur rôle, c'est de fabriquer la loi. C'était aussi dur de parler du harcèlement moral au travail", a ajouté la secrétaire d'État. Le groupe devra définir la limite du harcèlement, s'assurer que la loi à venir ne dégradera pas les plaintes actuelles pour agression sexuelle.

Enfin il devra trouver un biais pour informer la population concernée de l'arrivée de cette nouvelle infraction de harcèlement de rue. "Parler à quelqu'un et demander un 06 ne sera pas considéré comme du harcèlement", a tempéré Marlène Schiappa, qui a insisté sur la nécessité d'éduquer. "C'est un combat culturel de faire baisser le consensus tacite d'acceptation des violences."

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/