1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Manifestation d'agriculteurs : "La déception est grande", dit un représentant de la FDSEA
2 min de lecture

Manifestation d'agriculteurs : "La déception est grande", dit un représentant de la FDSEA

INVITÉ RTL - Didier Lucas, président de la FDSEA des Côtes-d'Armor, n'est pas vraiment satisfait par les mesures de soutien à l'agriculture annoncées par le gouvernement, jeudi 3 septembre.

Didier Lucas (à droite), président de la FDSEA des Côtes-d'Armor, à Plerin le 18 août 2015
Didier Lucas (à droite), président de la FDSEA des Côtes-d'Armor, à Plerin le 18 août 2015
Crédit : GEORGES GOBET / AFP
Manifestation des agriculteurs : "La déception est grande", dit un représentant de la FDSEA
00:06:49
Agnès Bonfillon & Christophe Pacaud & Julien Absalon

Face à la manifestation des agriculteurs à Paris, le gouvernement a dévoilé des nouvelles mesures de soutien, jeudi 3 septembre. Trois milliards d'euros d'aide sur trois ans, une année blanche pour le remboursement des dettes bancaires et une aide à l'investissement font notamment partie des annonces de Manuel Valls. Mais les éleveurs qui avaient envahi la capitale en tracteurs ont quitté la capitale avec amertume.

"La déception est grande chez les exploitants qui repartent", explique Didier Lucas, président de la Fédération départementale des syndicats d'exploitants agricoles (FDSEA) des Côtes-d'Armor, au micro de RTL. "Il va falloir un moment pour appréhender les choses. Il nous faut un peu plus de recul pour analyser ces chiffres. Si c'est comme les précédentes crises, où on n'avait que des reports de dettes, ça n'est pas du tout ce qu'on recherchait. Il faut vraiment que ce soit des aides qui permettent de renflouer nos trésoreries et faire vivre nos exploitations immédiatement", ajoute-t-il. 

Dans l'attente d'une revalorisation des prix de ventes

À propos de l'année blanche et de l'aide à l'emprunt pour moderniser les exploitations, le représentant agricole estime que "c'est bien pour les plus en difficultés" mais affirme : "Ce n'est pas ce qu'on attend". Il souhaite surtout une revalorisation des prix de ventes. "Nous aider encore plus, c'est très bien. Aujourd'hui, la difficulté qu'ont les éleveurs, c'est de payer leurs factures tout de suite. Il faut absolument des mesures qui répondent à l'urgence. Elle ne passe pour nous que par le prix". 

Lundi 7 septembre, un conseil des ministres de l'Agriculture des pays de l'Union européenne se tiendra à Bruxelles. Une "échéance" qui sera suivie de près. Un autre-rendez vous comptera, celui du Salon international de la production animale (SPACE) à Rennes du 15 au 18 septembre. "Si la déclaration d'amour de Monsieur Valls ne s'avère pas concluante, nous n'accepterons pas de les voir au SPACE", lance Didier Lucas. Et lorsqu'il lui a été demandé si les éleveurs seraient prêts à dégainer à nouveau en cas de mécontentement, il a répondu : "Tout à fait".

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/