2 min de lecture Manifestations

Manifestant gravement blessé à Nation : de nouvelles images pointent du doigt le rôle des policiers

ÉCLAIRAGE - Jeudi 26 mai, un journaliste indépendant de 28 ans a été grièvement blessé à la tête après le jet d'une grenade de désencerclement par les forces de l'ordre.

Les policiers recouverts de peinture lors des affrontements à Paris
Les policiers recouverts de peinture lors des affrontements à Paris Crédit : KENZO TRIBOUILLARD / AFP
Claire Gaveau
Claire Gaveau
Journaliste RTL

L'affaire continue de faire grand bruit. Deux semaines après la grève du 26 mai qui a viré en de nombreux affrontements entre les manifestants et les forces de l'ordre, le sort de Romain D. est encore critique. Si le journaliste indépendant de 28 ans est ce lundi 6 juin sorti du coma, certaines interrogations demeurent quant aux séquelles possibles.

Jeudi 26 mai, ce dernier était en marge de la manifestation lorsque celle-ci s'est dispersée aux alentours de la place de la Nation à Paris. C'est alors que certains policiers, encerclés par des manifestants, s'enferment dans la cour intérieure d'une propriété privée avant d'être rejoints par quelques renforts. C'est alors qu'un policier du groupe d'intervention de la préfecture de police de Paris lance une grenade de désencerclement au milieu de la foule. Cette dernière explose et blesse le jeune homme de 28 ans à la tête. 

On dit que la grenade a été lancée dans les règles de l'art, c'est un peu difficile à encaisser

La sœur de Romain D., blessé le 26 mai
Partager la citation

Que s'est-il réellement passé ce jeudi 26 mai dans la capitale ? Si la vidéo a fait le tour du web, Le Petit Journal de Canal + a diffusé ce lundi 6 juin de nouvelles vidéos de cet affrontement. Pour sa sœur, Romain D. se trouvait "au mauvais endroit au mauvais moment". Mais le plus dur pour la jeune femme est le débat actuel alors que la famille a décidé de porter plainte : "On dit que la grenade a été lancée dans les règles de l'art, c'est un peu difficile à encaisser". 

Sur les vidéos diffusées par l'émission de Canal +, une sommation semble bel et bien avoir été lancée. Pourtant la causalité entre la grave blessure de Romain D. et le geste du policier serait de plus en plus évidente : "L’homme s’écroule dans la foulée de l’explosion de la grenade. Ce qui renforcerait le lien de causalité entre l’acte du policier et la blessure de Romain", explique Libération.

À lire aussi
Jean-Luc Mélenchon, à l'Assemblée nationale le 22 mars 2020 coronavirus
Coronavirus : avec #PlusJamaisCa, LFI organise une manifestation... en ligne

Toutes les règles ont-elles bien été respectées ? Denis Jacob, secrétaire général Alternative Police CFDT, prend le parti de son collègue : "Il jette la grenade au sol, il l'a bien fait rouler". Depuis les faits, le principal protagoniste n'a toujours pas été entendu. Ce dernier devrait probablement l'être mardi 7 juin, selon les informations du Petit Journal. À l'heure actuelle, trois enquêtes ont été ouvertes : une enquête administrative par l'IGPN, une enquête préliminaire par le parquet de Paris et enfin une enquête à l'initiative de Jacques Toubon, le défenseur des Droits

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Manifestations Police Loi Travail
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants