1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Maltraitance animale : des défauts et des anomalies constatés dans un tiers des abattoirs français
1 min de lecture

Maltraitance animale : des défauts et des anomalies constatés dans un tiers des abattoirs français

REPLAY - Trois abattoirs ont été fermés après les contrôles du ministère de l'Agriculture. Seul l'établissement de Migennes (Yonne) n'a toujours pas rouvert.

Le maire d'Alès ordonne la fermeture de l'abattoir municipal
Le maire d'Alès ordonne la fermeture de l'abattoir municipal
Crédit : BORIS HORVAT / AFP
Virginie Garin & Ludovic Galtier

Stéphane Le Foll l'a promis le 1er juillet sur RTL. Le ministre de l'Agriculture a fait publier les résultats des contrôles effectués en avril dans tous les abattoirs français après la diffusion des premières vidéos chocs de l'association L214. Des vidéos dans lesquelles des employés maltraitaient des animaux.

Quel est le bilan ? Dans la grande majorité des abattoirs français, la situation a été jugée acceptable ou satisfaisante par les inspecteurs vétérinaires. Dans un tiers des établissements, ils ont trouvé des défauts, des anomalies graves dans 5% des cas. La plupart d'entre elles ont pu être corrigées rapidement y compris dans celui de Pézenas dans l'Hérault concerné par la dernière vidéo de l'association L214. Le ministère fait remarquer que les images ont été tournées avant les inspections. Depuis, un salarié a été sanctionné et retiré de son poste.

Trois abattoirs fermés à l'issue des contrôles

À l'issue de ces contrôles,  trois abattoirs ont du fermer : celui de Pontarlier dans le Doubs où des porcs et des moutons étaient mal étourdis avant d'être abattus a cause d'un mauvais matériel. Il a été changé depuis, doit être testé. L'abattoir pourrait rouvrir rapidement. Dans le Tarn-et-Garonne à Castelsarrasin, les défauts concernaient l'immobilisation des animaux avant l'abattage, ils doivent être conduits dans un couloir resserré pour ne pas qu'ils s'agitent. L'abattoir a pu rouvrir début mai. Et puis dans l'Yonne à Migennes, les veaux étaient également mal immobilisés, mal étourdis. Celui là est toujours fermé.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/