1 min de lecture Hôpitaux

Lyon : une jeune femme décède d'une otite malgré deux passages aux urgences

Une étudiante nicaraguayenne de 19 ans qui étudiait à l'université Lyon II depuis la rentrée 2017 est décédée après que son otite a dégénéré en abcès cérébral, malgré deux passages aux urgences dans les jours qui ont précédé.

L'Hôpital Édouard Herriot, à Lyon
L'Hôpital Édouard Herriot, à Lyon Crédit : JEFF PACHOUD / AFP
104761573555224952563
Clémence Bauduin
Journaliste

Depuis six mois, elle réalisait son rêve d'étudier la littérature en France. Leana Bonilla Cruz, une Nicaraguayenne de 19 ans en échange à l’université Lyon II, est décédée le 23 février des suites d'une otite, révèle ce samedi 10 mars le quotidien Le Progrès. Sa souffrance aux oreilles a dégénéré en abcès cérébral, malgré deux visites aux urgences de l'Hôpital Édouard Herriot, à Lyon, les 9 et 12 février. Cet abcès a provoqué une hypertension intracrânienne et conduit au décès de Leana. 

Carolina, sa mère, est abattue. Elle dénonce "une erreur médicale" et porte plainte contre l’hôpital Édouard-Herriot pour “homicide involontaire”. Transportée deux jours plus tôt par les pompiers dans un état critique à l’hôpital Édouard-Herriot (HEH) de Lyon, la jeune femme était en état de mort cérébrale, fait savoir Le Progrès.

"Les médecins n’ont pas pris le temps de diagnostiquer correctement le mal dont souffrait ma fille, déplore Carolina Cruz. Ils n’ont pas pu prendre en compte ses symptômes, n’ont pas su voir le caractère urgent de la situation, disant à ma fille qu’une otite n’était pas une urgence", poursuit-elle. Ses accusations s'accompagnent de témoignages des amis de Leana qui l’ont accompagnée aux urgences et qui selon elle "n’ont pas été pris au sérieux"

À lire aussi
L'enfant est décédé à l'hôpital de Strasbourg (illustration) faits divers
Haut-Rhin : enquête ouverte après la mort d'une enfant de 4 ans opérée des amygdales

Leana "était très faible, elle avait des maux de tête, vomissait… mais on ne les a pas écoutés car ils étaient jeunes, déplore la mère auprès du Progrès. Ses amis ont insisté, mais les médecins n’aiment pas être contredits… pourtant c’est le patient qui sait ce qu’il sent. Il faut qu’ils écoutent ! Ça n’aurait pas dû arriver. Je ne veux pas qu’elle meure comme cela sans que son histoire soit connue", explique Carolina Cruz. 

Cette dernière prévoit "d'engager une procédure civile" fait savoir le quotidien, l’affaire ayant peu de chances d'être traitée au pénal. Pour Karim Tazarourte, chef du service des urgences de l’hôpital, il n'y a eu aucun dysfonctionnement. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Hôpitaux Décès Lyon
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7792569631
Lyon : une jeune femme décède d'une otite malgré deux passages aux urgences
Lyon : une jeune femme décède d'une otite malgré deux passages aux urgences
Une étudiante nicaraguayenne de 19 ans qui étudiait à l'université Lyon II depuis la rentrée 2017 est décédée après que son otite a dégénéré en abcès cérébral, malgré deux passages aux urgences dans les jours qui ont précédé.
https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/lyon-une-jeune-femme-decede-d-une-otite-malgre-deux-passages-aux-urgences-7792569631
2018-03-10 16:25:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/9nGzxtMw6dKXtg39pxgCGA/330v220-2/online/image/2018/0310/7792570273_000-par853682.jpg