1 min de lecture Saint-Denis

Lutte contre le trafic de drogue : "On accompagne cette mobilisation citoyenne pacifique", dit Stéphane peu, adjoint au maire de Saint-Denis

REPLAY - L'adjoint au maire de Saint-Denis revient sur la mobilisation des habitants de la cité Paul Éluard contre le trafic de drogue.

RTL Midi -  Christelle Rebière L'invité de RTL Midi Christelle Rebière
>
"On accompagne cette mobilisation citoyenne pacifique", Stéphane Peu Crédit Média : Christelle Rebière,Christophe Pacaud | Durée : | Date : La page de l'émission
RTL Midi -  Christelle Rebière
Christelle Rebière et Christophe Pacaud

À Saint-Denis, près de Paris, des mères et pères de famille se relaient toutes les nuits, après le dîner au pied d'une tour de la cité Paul Eluard, pour lutter contre le trafic de drogue florissant dans le quartier. "On accompagne cette mobilisation citoyenne pacifique", confie Stéphane Peu, un adjoint au maire de Saint-Denis (PC) qui assure être venu à plusieurs reprises soutenir ce sitting citoyen.

L'élu en charge de l’urbanisme affiche sa compassion avec "une population qui ne demande qu'à dormir tranquille pour aller travailler le matin", malmenée par l'arrivée des dealers dans la cité. Les habitants se plaignent des nuisances sonores de ces jeunes qui s'installent toute la journée avec un barbecue et une voiture qui diffuse de la musique à fond. Les habitants ont essayé de trouver plusieurs parades pour mettre fin à ces squats quotidiens : fermeture des caves, installations de portiques d'entrée, mais rien n'y fait. Pas plus que les multiples interventions de la police.

Pour Stéphane Peu, les responsables sont nombreux : le bailleur, la police, mais aussi la ville doivent apporter une réponse à la hauteur de cette situation. Après plus d'une semaine d'occupation, l'élu annonce qu'aucun dealer n'a été aperçu la veille, mais il refuse tout triomphalisme. "On ne pas avoir des mots très forts sur les quartiers et être en deçà de tout sur les missions régaliennes de l'État", lance celui qui occupe aussi le poste de président de l'office Plaine commune Habitat. Le conseiller municipal ne veut pas accabler les services de police de Saint-Denis, en dénonçant leur effectif insuffisant, la moitié des effectifs du XVIIIe arrondissement parisien.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Saint-Denis Société Trafic routier
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants