1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Loi Travail : 62 interpellations en France, cinq policiers et un manifestant blessés à Paris
1 min de lecture

Loi Travail : 62 interpellations en France, cinq policiers et un manifestant blessés à Paris

La nouvelle journée de mobilisation contre la loi Travail a réuni 78.000 personnes, selon la préfecture de police. La CGT évoque de son côté 170.000 manifestants partout en France.

Un CRS en feu au moment des manifestations contre la Loi Travail - 15 septembre 2016
Un CRS en feu au moment des manifestations contre la Loi Travail - 15 septembre 2016
Crédit : Thomas SAMSON / AFP
La rédaction numérique de RTL & AFP

Plusieurs dizaines de milliers de personnes ont battu le pavé jeudi 15 septembre pour l'abrogation de la loi Travail, sans doute pour la dernière fois. "Si la plupart d'entre elles se sont déroulées dans le calme, des incidents ont néanmoins été constatés dans la capitale, ainsi qu'à Nantes, Rennes, Rouen, Grenoble, Toulouse et Montpellier", a souligné Bernard Cazeneuve, jugeant ces violences "inacceptables".


Quelque 78.000 personnes - 65.000 en province et environ 13.000 à Paris - ont défilé contre la loi El Khomri, ont annoncé les autorités, contre 170.000 manifestants selon le décompte de la CGT. Tours, Marseille, Nantes, Rennes, Le Havre, Lyon, Clermont-Ferrand, Grenoble, Lille, Châteauroux... Les opposants ont une nouvelle fois réclamé, pour la 13e fois depuis mars dernier, l'abrogation de la loi Travail, promulguée en août.

62 personnes interpellées, dont 32 gardes à vue

Une journée aux allures de baroud d'honneur, alors que la plupart des décrets de la loi, dont les plus décriés (temps de travail, référendum en entreprise, accords offensifs), doivent être publiés en octobre. Mais la violence a une nouvelle fois été rendez-vous de la mobilisation : "Depuis le début des manifestations autour de la loi Travail, 620 policiers et gendarmes ont été blessés. Ces violences sont inacceptables et ont conduit les forces de l'ordre à interpeller aujourd'hui 62 individus, dont 32 ont été placés en garde à vue", a précisé Bernard Cazeneuve dans un communiqué.
Selon la préfecture de police de Paris, 16 personnes ont été interpellées pendant la manifestation parisienne, pour "port d'armes prohibées, rébellion, violences sur agents de la force publique et dégradations de biens publics". Quatre manifestants ont été blessés, ainsi que huit policiers et gendarmes, dont "2 présentant des brûlures suite aux jets de cocktails Molotov". 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/