1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Les voitures autonomes pourraient augmenter le mal des transports
1 min de lecture

Les voitures autonomes pourraient augmenter le mal des transports

REPLAY - Une étude universitaire américaine révèle que les voitures capables de se déplacer sans l'intervention du conducteur augmenteraient les cas de cinétose.

Christophe Bourroux
Christophe Bourroux
Les voitures autonomes pourraient augmenter le mal des transports
00:02:07
Christophe Bourroux

Des universitaires américains se sont penchés sur la question du mal des transports appliqué aux voitures sans conducteur. L'étude qui en découle évoque une potentielle recrudescence des personnes malades en déplacement dans des véhicules autonomes.Vous aviez le souvenir de vos trajets à l'arrière des géniales DS et ses fameuses suspensions qui, ont fait vomir plus d'un enfant? Il semble que le risque de voir, ou revoir le même calvaire, est grand. Et cette fois-ci avec nos prochaines autos. Qui vont de plus en plus devenir autonomes. Dans un embouteillage, par exemple, plus besoin de toucher le volant ou les pédales, la voiture se déplace toute seule. Et cela grâce à des capteurs et des radars. Qui lui permettent d’accélérer, de freiner même en cas d'urgence. Mercedes et sa classe S, propose déjà cette option et la future Peugeot 508 qui arrivera dans trois ans, sera elle aussi en partie autonome. Autrement dit, ce n'est pas de la science fiction, mais bien une réalité qui va bouleverser notre quotidien et notre façon de conduire.

Parce que dans la voiture autonome, pour passer le temps entre 25 et 40% des conducteurs interrogés par l'étude indiquent qu'ils enverront des SMS, liront leurs mails ou leur journal. Activités qui augmentent le risque d'être atteint de vertiges, maux de tête et nausées. Pourquoi ? Tout cela à cause d'une perturbation de l'équilibre. Le mal des transports est en effet lié directement au fait de mal anticiper les mouvements du véhicule, ce qui provoque une perturbation entre le sens de l'équilibre et les informations que le cerveau reçoit de la vue, de l'oreille interne. Bref, la fameuse nausée que l'on peut déjà connaitre en tant que passager, pourrait donc toucher les conducteurs qui ne regarderont plus la route. Les chercheurs préconisent donc aux constructeurs d'éviter les sièges pivotant et de privilégier les grandes surfaces vitrées. Sinon, il nous restera les petits sacs dans la boite à gants. Pas très glamour, mais il parait que c'est le progrès.

RTL vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire