2 min de lecture Jeunes

Les réseaux sociaux plongent-ils les jeunes dans la solitude ?

INVITÉ RTL - Djelloul Belbachir, délégué général de l'association Astrée met le focus sur la solitude chez les jeunes en cette "Journée des solitudes". Ce sentiment touche particulièrement les 16-24 ans qui se sentent incompris et délaissés.

Christelle Rebiere L'invité de RTL Midi Christelle Rebière
>
Les réseaux sociaux plongent-ils les jeunes dans la solitude ? Crédit Image : Hector Martinez / Unsplash | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
RTL Midi -  Christelle Rebière
Christelle Rebière édité par Marie Gingault

Ce jeudi 23 janvier se tient la troisième "Journée des Solitudes". À cette occasion, Djelloul Belbachir, délégué général de l'association Astrée nous éclaire sur ce sentiment de solitude qui touche 66% des moins de 30 ans, et particulièrement les 16-24 ans. 

"C'est un âge où l'on s'attend à ce que toutes les opportunités soient la, où la réussite est là et pour ceux qui se retrouvent dans des situations de difficultés, dans les études ou l’insertion, le sentiment de solitude est forcément plus fort chez les 16-24 ans". 

Selon une étude de la Fondation de France, qui date d'il y a trois ans, 700.000 jeunes n'ont pas de contact dans les cinq réseaux de sociabilité qui sont : la famille, le travail, les amis, les voisins et les activités associatives. Cela concerne particulièrement les 15-30 ans et dans n'importe quelle catégorie socio-professionnelle, même si il peut y avoir un lien avec la précarité économique avoue Djelloul Belbachir. "Le lien social a un coût, donc cela peut toucher ce qui sont plus fragiles économiquement".

L'impact des réseaux sociaux

L'association Astrée souhaite mettre le focus sur cette augmentation chez les jeunes. "Les jeunes sont la tranche la plus touchée" nous dit Djelloul Belbachir avant d'ajouter "Ils sont 40% à se sentir souvent, ou très souvent seuls" en référence à l'étude de la BBC effectuée auprès de 55 000 personnes.

À lire aussi
Un homme à vélo en Écosse (Image d'illustration). insolite
Coincé en Écosse, un Grec fait 3.500 kilomètres à vélo pour rentrer à Athènes

Les réseaux sociaux, quasi omniprésents dans nos quotidiens, amplifient ce sentiment de solitude chez les jeunes. Bien qu'ils rendent accessible la communication avec les autres, les réseaux sociaux sont comme nous le dit le délégué général d'Astrée, un espace de comparaison où la vie idéale y est montrer. Un monde un peu factice dit-il qui accentue la sensation de dévalorisation de soi, et donc de solitude. 

Chez les 11-15 ans le phénomène se confirme, ils sont 14% des collégiens à dire qu'ils se sentent seuls. C'est un âge où l'on est beaucoup plus sensible au regard des autres et où les moqueries sont très présentes avec un rejet de la différence.

Pour rétablir le contact, l'association Astrée part à la rencontre des collégiens dans leurs établissements en les sensibilisant. Elle leur apprend à lever la pression qu'ils se mettent eux-mêmes. Leur souhait est de créer un climat de partage afin que les plus âgés soutiennent les plus jeunes et qu'ils soient capable se relayer les uns les autres. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Jeunes Émotions Société
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants