2 min de lecture Parc d'attractions

VIDÉO - Les orques en captivité vont disparaître des parcs SeaWorld

Les célèbres parcs d'attraction ont annoncé jeudi la fin de l'élevage d'orques en captivité qui était vivement critiqué par les associations de défense des animaux.

>
VIDÉO - Les orques en captivité vont disparaître chez Seaworld Crédit Image : VALERY HACHE / AFP | Crédit Média : Ambre Lefèvre / RTL.fr | Date :
Ludovic Galtier
Ludovic Galtier
Journaliste RTL

"L'ère des orques en captivité va prendre fin". SeaWorld, le célèbre parc aquatique américain, a annoncé que le programme de reproduction d'orques en captivité allait cesser à San Diego, San Antonio et Orlando. La décision ravit les associations de défense des animaux, qui déplorent régulièrement les bassins trop étroits dans lesquels ils évoluent et l'alimentation inappropriée qu'ils reçoivent dans les parcs d'attraction. Les conditions de vie des orques avaient été dénoncées dans un documentaire baptisé Blackfish, en octobre 2013.


Face au tollé provoqué par le film, le parc avait décidé d'arrêter les spectacles mettant en scène des orques. Pour redorer son blason, il décide cette fois d'aller plus loin puisqu'il n'y aura plus d'orques en captivité à terme aux États-Unis. "La société change et nous aussi. SeaWorld écoute et s’adapte", écrit le groupe dans son communiqué relayé par Le Monde. Aucun nouveau parc SeaWorld à travers le monde ne pourra accueillir d’orques, a précisé l’entreprise qui ne relâchera pas en mer ses 29 cétacés. "Ils ne survivraient pas".

Et en France ?

Selon Sciences et Avenir, "les animaux seront montrés au grand public dans un cadre plus naturel, dans le but de sensibiliser les visiteurs à leur conservation". Le parc d'attractions conclut : "Ce changement va commencer dans le parc de San Diego l'année prochaine, suivie par San Antonio et Orlando en 2019".

En France, les responsables du parc d’attraction Marineland, situé à Antibes, ont annoncé qu'ils allaient cesser de passer de la musique disco ou rock sur les pirouettes des 4 orques d'Antibes au mois de novembre 2015. "Un compositeur de musique de film est en train travailler pour se rapprocher du documentaire animalier. Les dresseurs qui nagent avec les cétacés, ça n'existait plus mais, désormais, ils ne seront plus applaudis à la fin des spectacles", a expliqué Jon Kershaw, le directeur animalier du Marineland.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Parc d'attractions Animaux Mer
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants