2 min de lecture Économie

Les dépenses mondiales d'armement repartent à la hausse

ÉDITO - Les investissements militaires continuent leur progression sur la planète, notamment en Asie.

LENGLET 245300 Lenglet-Co François Lenglet
>
Les dépenses mondiales d'armement repartent à la hausse Crédit Image : SIPA | Crédit Média : RTLnet | Date :
La page de l'émission
LENGLET 245300
François Lenglet et Loïc Farge

Une nouvelle fois en 2016, les investissements militaires mondiaux ont progressé d'une année sur l'autre. C'était déjà le cas en 2015, après plusieurs décennies de diminution ou de stabilité. Les dépenses annuelles mondiales comptent pour 1.600 milliards d'euros (cela fait un peu plus de 2% du PIB planétaire). Les États-unis sont, de très loin, le premier budget avec 600 milliards, suivis par la Chine (200 milliards environ) et le Royaume-Uni, première nation militaire européenne et troisième mondiale devant l'Inde et la Russie.

Qu'est-ce qui explique ce redémarrage ? La fin des illusions nées de la chute du mur de Berlin et de la disparition de la guerre froide, en 1989, qui avait déclenché un mouvement planétaire de baisse des investissements. Nous sommes revenus dans un monde où les grandes puissances s'affrontent, au plan diplomatique, commercial et stratégique. Pas encore militaire, mais tout le monde se prépare à de nouvelles tensions géopolitiques.

La France un peu à la traîne

Particulièrement en Asie, la région où les dépenses augmentent le plus, avec la Chine, dont le budget a quasi doublé en cinq ans, et qui investit considérablement en mer de Chine du Sud, pour sécuriser l'approvisionnement de son économie en matières premières et en pétrole. Idem au Japon, qui vient de faire voter, fin décembre, le budget le plus militarisé depuis la Seconde Guerre mondiale.

À lire aussi
Le de´ficit public en France économie
Le déficit public français a atteint 2,5% en 2018

Pourquoi l'Asie est-elle aussi militarisée ? De tout temps, ce sont les régions où la croissance est la plus forte qui comptent parmi les foyers de tensions. Car c'est là qu'émergent les puissances nouvelles, comme la Chine aujourd'hui, qui sont victimes du complexe de l'assiégé.

La Chine est convaincue que les anciennes puissances se liguent pour l'empêcher de retrouver le statut de leader économique qu'elle avait jusqu'au début des années 1800. Exactement comme l'Allemagne du XIXe siècle, elle veut sa place au soleil. Du coup les voisins s'inquiètent. L'Asie, à elle seule, dépense 100 milliards de plus que l'Europe dans la défense.

Les puissances nouvelles, comme la Chine aujourd'hui, sont victimes du complexe de l'assiégé

François Lenglet
Partager la citation

Dans ce mouvement mondial, la France se situe un peu à la traîne. Nous avons le septième budget mondial, à 33 milliard d'euros, très loin derrière le Royaume-Uni, et même derrière l'Allemagne. Mais nous aussi connaissons le retournement.

L'année dernière, la baisse des effectifs militaires s'est interrompue. Elle avait débuté avec Jacques Chirac il y a vingt ans. Et, signe des temps, la plupart des candidats à l'élection présidentielle proposent d'augmenter le budget de l'armée jusqu'à 2% du PIB, ce qui représente une hausse de plusieurs milliards d'euros.

Le militaire, un emploi industriel sur vingt en France

On dit souvent que les dépenses militaires, c'est bon pour la croissance. Et c'est vrai. Les cycles de hausse des dépenses militaires correspondent bien souvent au retour de l'État dans l'économie, à un monde plus cloisonné et au reflux de la mondialisation. Plus le monde est dangereux, moins les entreprises s'internationalisent, c'est assez logique. Et paradoxalement, ce sont souvent des périodes de croissance plus fortes, tirées par l'investissement public, en particulier militaire.

La France, qui est un vendeur d'armes, tire profit de ce retour de l'investissement militaire. C'est l'un des succès économiques de la présidence Hollande - il n'y en n'a pas tant que cela. En 2016, nous aurons vendus pour une quinzaine de milliards d'euros d'armement, notamment des Rafale et le fameux contrat  de sous-marins en Australie. Une seconde année record après 2015, pour un secteur qui emploie quelque 170.000 personnes dans le pays. Cela fait quand même un emploi industriel sur vingt.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Économie Industrie Armement
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7786694749
Les dépenses mondiales d'armement repartent à la hausse
Les dépenses mondiales d'armement repartent à la hausse
ÉDITO - Les investissements militaires continuent leur progression sur la planète, notamment en Asie.
https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/les-depenses-mondiales-d-armement-repartent-a-la-hausse-7786694749
2017-01-12 08:55:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/v-Xb9SnsXuEwFZv8Exi3UA/330v220-2/online/image/2017/0112/7786695328_des-armes-sur-un-stand-du-salon-international-de-defense-et-de-securite-au-bourget.jpg