2 min de lecture Société

Les coiffeurs de France seront bientôt formés pour les cheveux afro

Ceux qui ont le cheveu crépu ou frisé peuvent enfin respirer : trouver un coiffeur compétent ne sera bientôt plus un casse-tête.

Rémi Sulmont RTL vous en parle déjà Rémi Sulmont
>
Rémi Sulmont : les coiffeurs de France seront bientôt formés pour les cheveux afro Crédit Image : iStock | Crédit Média : RTLnet | Date :
La page de l'émission
Rémi Sulmont
Rémi Sulmont et Loïc Farge

Imaginez que Michelle Obama vienne à Paris et nous demande une adresse de coiffeur. Si jamais elle nous posait cette question, nous serions très ennuyés pour lui répondre. Car si vous l'envoyez dans un salon de coiffure, même chic, dans la capitale de la mode, on va lui répondre ce qu'on réplique à tous ceux qui ont des cheveux afro : "En fait, vos cheveux c'est trop compliqué". On ne lui dira pas comme ça à Madame Obama, mais les salons de coiffure en France sont, de facto, réservés aux blancs. Ou quasiment. Toutes celles qui ont le cheveu crépu, frisé ou défrisé vous le diront : il faut s’arracher les cheveux pour trouver un coiffeur compétent.

Les coiffeurs ne sont pas de mauvaise volonté, mais ils ne savent pas faire. Les coiffeurs, en France, ne sont pas formés pour traiter ces cheveux qui sont au moins sur la tête de 5% des Français "afro-descendants", selon les statistiques du Conseil représentatif des associations noires (Cran). Au moins, car il faut aussi compter les populations métisses, originaires du Maghreb ou du Moyen-Orient.

Souvent la débrouille

Pour ces minorités, le coiffeur c'est la débrouille. Soit ces dames ont renoncé à aller chez le coiffeur et s'occupent seules de leurs cheveux. Soit elles font des kilomètres pour trouver un coiffeur compétent. Soit elles se rendent dans des salons illégaux, avec des coiffeurs non diplômés, comme dans le Xe arrondissement de Paris. À leur risque et péril, car un défrisage qui implique d'utiliser des produits chimiques peut brûler et détruire le cuir chevelu.

À lire aussi
Christophe Castaner dans les studios de RTL, le 19 février 2019 antisémitisme
Castaner à Mélenchon : "C'est la sécurité des Juifs en France qui me préoccupe"

Docteur en chimie, longtemps chez L’Oréal, Aude Livoreil-Djampou s'est jurée de régler le problème qu'elle a découvert avec sa fille métisse, Noa, 9 ans aujourd'hui. "Je ne vois pas pourquoi je devrais dire à ma fille : 'Non, tu ne peux pas aller dans un salon de coiffure parce que tu as des cheveux frisés'. Elle va se sentir moins française, elle va me demander pourquoi et ce qu'elle a fait de mal", explique-t-elle.

Il faut que ma fille de 9 ans puisse sentir que sa beauté est naturelle et admise

Aude Livoreil-Djampou, fondatrice du Studio Ana'e
Partager la citation

"Aujourd'hui, ma fille a toutes les chances qu'on lui dise : 'Non mademoiselle, je ne vous coiffe pas'. C'est inacceptable. Il faut qu'elle puisse sentir que sa beauté est naturelle, admise, équivalente aux beautés de toutes les autres petites filles", poursuit Aude Livoreil-Djampou.

"Je veux que ma fille se donne tous les droits pour qu'elle se projette comme présidente de la République, comme experte, comme médecin, mais surtout qu'elle ne se dise pas : 'Il n'y a personne qui me ressemble dans ces rôles-là, donc ça veut forcément dire que ce n'est pas pour moi'. Et ça commence par le cheveu", plaide-t-elle.

Une formation dès 2018

Pour régler le problème "à la racine", Aude Livoreil-Djampou s'est battue pour changer la formation des coiffeurs en France. Et elle a obtenu gain de cause. À terme, une formation pour cheveu crépu ou frisé sera intégrée dans le cursus obligatoire des coiffeurs. Mais dès 2018, une formation sera proposée dans les écoles de coiffure, annonce la Fédération nationale de la coiffure, très active sur le sujet.

"Il y a 67 millions d'habitants en France avec tous types de cheveux. Il faut qu'on puisse tous les accueillir dans nos salons", dit Bernard Stalter, le président des coiffeurs de France, qui voit aussi une opportunité commerciale. Selon ses calculs, coiffer tout le monde dans les salons pourrait permettre potentiellement d'augmenter de 10 à 15% le nombre de clients. Sans compter Michelle Obama !

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Société Coiffure Beauté
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7788474208
Les coiffeurs de France seront bientôt formés pour les cheveux afro
Les coiffeurs de France seront bientôt formés pour les cheveux afro
Ceux qui ont le cheveu crépu ou frisé peuvent enfin respirer : trouver un coiffeur compétent ne sera bientôt plus un casse-tête.
https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/les-coiffeurs-de-france-seront-bientot-formes-pour-les-cheveux-afro-7788474208
2017-05-10 12:53:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/vkqoX5cfezAXOfSQuO7ddw/330v220-2/online/image/2015/0427/7777486662_afro.jpg