1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. "Les apiculteurs n'en peuvent plus", dénonce le président de l'UNAF
1 min de lecture

"Les apiculteurs n'en peuvent plus", dénonce le président de l'UNAF

INVITÉ RTL - Les apiculteurs français interpellent ce jeudi 7 juin le président Emmanuel Macron sur la mortalité catastrophique des abeilles.

Une abeille butinant une fleur (Illustration)
Une abeille butinant une fleur (Illustration)
Crédit : AFP
"Les apiculteurs n'en peuvent plus", dénonce le président de l'UNAF
05:22
"Les apiculteurs n'en peuvent plus", dénonce le président de l'UNAF
05:21
Julien Sellier & Éléonore De Marnhac

Mobilisation inédite des apiculteurs ce jeudi 7 juin. Des rassemblements sont prévus aujourd'hui à Paris mais aussi dans 8 grandes villes de France. Ils donnent l'alerte sur la mortalité catastrophique des insectes depuis cet hiver.

En effet, 20.000 colonies d'abeilles sont mortes cet hiver uniquement en Bretagne. Mais pour Gilles Lanio, président de l'Union nationale de l'apiculture française (UNAF) et président du syndicat du Morbihan, "c'était malheureusement presque prévisible". En effet, "rien n'a évolué donc à force d'accumuler les produits toxiques, (les abeilles) n'en peuvent plus. Mais le plus grave aujourd'hui c'est que c'est les apiculteurs qui n'en peuvent plus".

En effet, si c'est difficile à chiffrer, de nombreux apiculteurs auraient abandonné la profession, faute de moyens. Une situation qui pousse les agriculteurs à interpeller le président Emmanuel Macron ce jeudi : "on veut un résultat immédiat", demande Gilles Lanio.

Principal responsable de la disparition des abeilles : les néonicotinoïdes, un agent toxique présent dans de nombreux pesticides. Il sera interdit à partir de septembre mais avec des dérogations jusqu'en 2020. Or, pour le président de l'UNAF, "il faut aller beaucoup plus vite, il faut les supprimer tout de suite". À titre d'exemple, "une reine dans une colonie d'abeilles vivait 5 à 6 ans, aujourd'hui elle meurt au bout de 2 ans", avertit-il.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/