1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Les actualités de 7h30 : Christophe Castaner s'est rendu à Grande-Synthe
2 min de lecture

Les actualités de 7h30 : Christophe Castaner s'est rendu à Grande-Synthe

À Grande-Synthe, le camp de migrant a été évacué, mardi 23 octobre. Le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner s'est rendu sur place, où il a exprimé son ras-le-bol. Selon lui, cette sixième évacuation est celle de trop.

L'ancien camp de Grande-Synthe en janvier 2016
L'ancien camp de Grande-Synthe en janvier 2016
Crédit : PHILIPPE HUGUEN AFP
Le journal RTL du 24 octobre 2018
00:07:22
Le journal RTL du 24 octobre 2018
00:07:22
Isabelle Choquet & Leia Hoarau

Le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner était dans le Nord mardi 23 octobre, à Grande-Synthe près de Dunkerque, où un campement de migrants avait été évacué le matin. C'est la sixième opération de ce type en cinq mois. C'est trop pour Christophe Castaner qui veut en finir une fois pour toutes.

"J'ai demandé au préfet de région (...) d'être particulièrement mobilisé pour que, dans les jours et les semaines qui viennent, nous ne soyons pas dans un phénomène de reconstitution d'un camp de migrant. Nous mettrons les moyens nécessaires", a-t-il déclaré.

Une fermeté qui laisse sceptique le maire écologiste de Grande-Synthe, Damien Carême. "C'es toujours la même réponse des ministères (...) Moi, dans ma ville, je ne veux pas que des gens dorment dehors". Damien Carême précise également que seulement 10 à 20% des personnes placées en centre d'accueil reviennent, mais qu'il y a constamment de nouvelles arrivées des personnes qui veulent passer en Angleterre.

À écouter également dans ce journal

Justice - Les salariés d'Ascoval, à Saint-Saulve dans le Nord, sont en colère, écœurés par l'État et par Vallourec, leur maison-mère qui refuse de subventionner le plan de reprise du groupe franco-belge Altifor. Le tribunal de Strasbourg doit rendre une décision aujourd'hui mais la liquidation semble inévitable. Les 280 salariés jouent donc le tout pour le tout : ils ne travaillent plus et ils bloquent l’aciérie.

À lire aussi

Scandale - L'affaire des bébés nés sans bras est peut-être plus vaste qu'on ne l'imagine. C'est ce que laisse entendre la lanceuse d'alerte Emmanuelle Amar. Lors de son audition du mardi 23 octobre à l'Assemblée, elle a affirmé que les statistiques sont anormales dans l'Ain, en Bretagne et en Loire Atlantique. Pour Emmanuelle Amar, ce n'est peut-être que la partie émergée de l'iceberg.

États-UnisDonald Trump change de ton envers l'Arabie Saoudite, soupçonnée du meurtre du journaliste Jamal Kashoggi. Le président américain promet de révoquer les visas des saoudiens impliqués. Il dénonce par ailleurs "l'une de pires opérations de dissimulation de l'histoire". 

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/