2 min de lecture Consommation

Le prix de l'eau va-t-il augmenter pour financer les réseaux ?

Les réseaux d'eau vieillissent et pour financer leur remplacement, la facture d'eau pourrait augmenter pour une partie des Français.

Un robinet (illustration)
Un robinet (illustration) Crédit : FRANCK FIFE / AFP
micro générique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

La facture d'eau va-t-elle grimper pour certains Français ? Pour financer le remplacement de réseaux vieillissants, le gouvernement devrait proposer une augmentation de son prix, dans le cadre des Assises de l'eau. 

En lançant ce chantier en novembre 2017 au Congrès des maires de France, le président de la République Emmanuel Macron pointait la nécessité de dégager des moyens pour mettre fin à "la vétusté des réseaux" d'eau potable et d'assainissement et aux "fuites massives" sur certains d'entre eux.

Un litre sur cinq se perd dans les réseaux, estime en effet le ministère de la Transition écologique et solidaire, malgré d'importantes différences entre les communes. Pointé du doigt notamment : le sous-investissement de certaines collectivités pour renouveler leurs infrastructures (tuyaux, branchements). 

Le taux de remplacement des canalisations est d'environ 0,6% par an. Cela signifie qu'il faut bien plus de 100 ans pour renouveler l'ensemble des tuyaux, dont la durée de vie est bien inférieure.

Vers un prix plancher

À lire aussi
Un étal de fruits et légumes à Montpellier (illustration) alimentation
Coronavirus et confinement : quels fruits et légumes ont vu leur prix le plus augmenter ?

"Il faudrait investir 1,5 à 2 milliards d'euros supplémentaires par an", qui s'ajouteraient aux 6 milliards actuellement, estime le président de la Fédération des entreprises de l'eau (FP2E), Frédéric Van Heems. Un diagnostic partagé par la quasi-totalité des acteurs du secteur. Reste à financer ces investissements, dans un système français basé sur le principe de "l'eau paie l'eau", à savoir que les dépenses des collectivités locales en matière d'eau doivent provenir des recettes perçues auprès des consommateurs.

"On se dirige vers l'instauration d'un prix plancher de l'eau", a indiqué Jean Launay, coordinateur de ces Assises, parfois utilisé, mais qu'il s'agirait de généraliser. "Un prix bas est souvent le signe que le prix ne finance que la gestion quotidienne mais pas le renouvellement", explique Patricia Blanc, directrice générale de l'Agence de l'eau Seine-Normandie.

Ce prix plancher pourrait s'appliquer sur la part eau potable de la facture, selon Jean Launay, et différer d'un territoire à l'autre. Actuellement, les Français payent en moyenne environ 2 euros TTC par m3 en France (et près de 4 euros en ajoutant la part correspondant à l'assainissement), un prix toutefois très variable d'une commune à l'autre. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Consommation Eau Société
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants