2 min de lecture Pouvoir d'achat

Le pouvoir d'achat des Français en baisse de 350 euros par rapport à 2010

ÉDITO - Un premier bilan économique du quinquennat de François Hollande vient d'être publié par l'OFCE. On y découvre des chiffres spectaculaires.

LENGLET 245300 Lenglet-Co François Lenglet iTunes RSS
>
Le pouvoir d'achat des Français en baisse de 350 euros par rapport à 2010 Crédit Image : Damien Rigondeaud | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
LENGLET 245300
François Lenglet et Loïc Farge

Plusieurs chercheurs de l'Observatoire français des conjonctures économiques (OFCE) ont évalué la politique économique de François Hollande et les effets précis qu'elle avait produits. Premier constat : il s'est produit un gigantesque transfert des ménages vers les entreprises, via la hausse des impôts. En clair, on a augmenté les prélèvements sur les ménages de 35 milliards d'euros depuis l'élection, alors que Nicolas Sarkozy avait déjà fait 12 milliards sur la seule année 2012, soit 47 milliards d'euros sur 2012-2017. C'est considérable. Jamais la France n'avait subi un tel choc depuis le tournant de la rigueur, en 1983. Alors que dans le même temps, les prélèvements sur les entreprises ont baissé, eux, de 20 milliards d'euros.

Cela veut dire que les ménages ont payé pour le rétablissement des entreprises françaises : les ménages fortunés (avec le doublement de l'ISF), les ménages aisés (avec l'augmentation de l'impôt sur le revenu) et les ménages modestes (avec l'augmentation de la TVA). Ce qui nous conduit au second constat de l'étude : le pouvoir d'achat d'un ménage français moyen annuel a baissé de 350 euros depuis 2010, soit un peu moins de 1%.

Un sacrifice utile, selon l'OFCE

La croissance de l'économie a quand même été de plus de 5% sur cette période. Les fruits de la maigre croissance ne sont pas allés dans la poche des ménages. Ils ont été distribués aux entreprises, sous la forme de baisse des charges - c'est le fameux pacte de compétitivité - et captés par l'État lui-même (ce qui n'est pas tout à fait juste, c'est au bénéfice de la collectivité) pour réduire le déficit légué par la crise.

Un tel sacrifice a-t-il été utile ? Oui, répond l'OFCE. Les marges des entreprises se sont redressées, pour retrouver quasiment leur plus haut niveau historique, celui du début des années 2000. Nous sommes au début du commencement de la période des bénéfices. On le voit avec le redémarrage des créations d'emploi, certes insuffisant. Mais la France, dit l'OFCE, devrait retrouver la moyenne de la croissance européenne.

Les ménages ont payé pour le rétablissement des entreprises françaises

François Lenglet
Partager la citation
À lire aussi
Des élèves mangent à la cantine à Saint-Michel, près d'Angoulême (illustration) école
Rentrée 2019 : comment obtenir des aides pour payer la cantine ?

Était-ce la bonne politique ? Ce n'est pas si simple. En réalité, l'objectif était le bon, disent les experts de l'observatoire. Il y avait bien un problème de compétitivité des entreprises. Mais pour le régler tout en réduisant le déficit, nous avons assommé les ménages, et du coup déprimé la demande - en clair, on a plombé l'économie au début du quinquennat. Et cela d'autant plus que tous les pays de la zone euro pratiquaient la même politique en même temps. Les effets négatifs se cumulaient donc.

Le mieux ennemi du bien

On aurait donc dû frapper moins fort au début avec les impôts, en acceptant un creusement temporaire du déficit. Et peut-être le rythme d'amélioration des finances publiques n'en aurait-il pas souffert. Car nous aurions eu davantage d'activité, et donc davantage de recettes fiscales. Comme bien souvent, nous dit l'OFCE, le mieux est le contraire du bien.

La meilleure preuve, c'est que notre dette publique a progressé de quinze points de PIB depuis 2010 (cela fait 300 milliards d'euros), alors que sur la même période, la dette allemande a baissé de dix points de PIB. Jamais un tel écart de dette publique entre les deux pays n'a été observé dans l'histoire récente, tranche l'OFCE.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Pouvoir d'achat Consommation François Hollande
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7784746731
Le pouvoir d'achat des Français en baisse de 350 euros par rapport à 2010
Le pouvoir d'achat des Français en baisse de 350 euros par rapport à 2010
ÉDITO - Un premier bilan économique du quinquennat de François Hollande vient d'être publié par l'OFCE. On y découvre des chiffres spectaculaires.
https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/le-pouvoir-d-achat-des-francais-en-baisse-de-350-euros-par-rapport-a-2010-7784746731
2016-09-06 08:14:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/28ieCAHuWyCPzG2Iio-h0A/330v220-2/online/image/2014/0423/7771375197_francois-lenglet.jpg