1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Le journal de 7 h : L'interpellation à Aulnay-sous-Bois provoque une nouvelle flambée de violences
2 min de lecture

Le journal de 7 h : L'interpellation à Aulnay-sous-Bois provoque une nouvelle flambée de violences

REPLAY - Une marche blanche "Justice pour Théo" était organisée lundi dans la cité. Mais la nuit dernière plusieurs incidents ont été constatés.

Un micro RTL
Un micro RTL
Crédit : RTL
Le journal RTL du 07 février 2017
11:06
Isabelle Choquet & La rédaction numérique de RTL

Aulnay-sous-Bois vient de vivre une nouvelle nuit de tensions, après l'interpellation musclée la semaine dernière de Théo, 22 ans. Trois policiers ont été mis en examen pour violences volontaires en réunion, tandis que le quatrième sera jugé pour viol. Ce que l'homme conteste. Il a d'ailleurs déposé plainte, alors que la victime livrait hier son premier témoignage dans les médias. Témoignage dans lequel il affirme que ce qu'il s'est passé constitue pour lui un viol. 

Dans la nuit de lundi à mardi, de nouveaux incidents ont été enregistrés entre la police et les habitants. Des poubelles ont même servi de bûchers afin de compliquer l'accès des policiers à la cité de la Rose-des-Vents, dite cité des 3.000. Plusieurs véhicules ont été incendiés, un établissement de restauration rapide du quartier a par ailleurs été pris pour cible par des cocktails Molotov. L'entrée de l'établissement a été enfoncée, de même qu'une des fenêtres, qui a été détruite avec un panneau de signalisation. Un début d'incendie a même été constaté, une tour d'ordinateurs a été retrouvée, éventrée. Quelque 26 personnes ont été interpellées.

À écouter également dans ce journal

- Pas de Calais : Yanis, l'enfant de 5 ans dont le corps a été retrouvé à Aire-sur-la-Lys près d'un cabanon appartenant à son beau-père, est mort par traumatisme crânien provoqué par des coups répétés. Selon les déclarations de son beau-père, l'enfant avait été puni car il avait fait pipi au lit. Il l'aurait notamment fait courir en pleine nuit jusqu'à épuisement.

- Penelopegate : François Fillon s'est excusé lors de sa conférence de presse : "le premier courage en politique c'est de reconnaître ses erreurs. Collaborer avec sa famille en politique est désormais rejetée par les Français, j'ai privilégié cette collaboration familiale de confiance qui suscite la méfiance, c'était une erreur", a-t-il ainsi déclaré. Sur l'emploi de ses enfants, François Fillon a montré patte blanche en affirmant que oui sa fille avait travaillé sur une base documentaire qui lui avait permis d'écrire son livre, et que son fils avait œuvré sur la campagne de Nicolas Sarkozy. Mais selon lui, la justice n'a pas le droit d'enquêter sur le travail confié aux attachés parlementaires, au nom de la séparation des pouvoirs.

À lire aussi

- Jeux à gratter : la Française des Jeux se lance dans le digital avec ses trois premiers tickets digitaux à gratter, nouvelle génération, pour l'instant seulement dans le Nord-Pas-de-Calais et en Haute-Normandie. La mise est toujours de 2 à 3 euros, mais cette fois-ci, on ne sait pas tout de suite si le ticket est gagnant. Il faut tout d'abord flasher un code avec son smartphone. Le but de l'opération, si elle marche, est de l'étendre à tout le territoire et de séduire en 5 ans un million de jeune joueurs adultes et notamment les femmes. 

- Syrie : selon un rapport de l'ONG Amnesty International, quelque 13.000 personnes ont été pendues en cinq ans dans une prison du régime syrien. La plupart serait des civils et des opposants au régime en place. L'organisation dénonce une "politique d'extermination" rapportant des faits de tortures et de viol.

- Football : pour la 24ème journée de Ligue 1, à 21h, le PSG recevra Lille. Monaco affrontera Bordeaux à 19h.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/