1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Le journal de 15h : le pilote du bateau-mouche de la Seine a été condamné à 3 ans de prison
2 min de lecture

Le journal de 15h : le pilote du bateau-mouche de la Seine a été condamné à 3 ans de prison

REPLAY INTÉGRAL - Le pilote d'un bateau-mouche, à l'origine d'un naufrage mortel en 2008 sur la Seine, a été condamné à trois ans de prison avec sursis.

Un micro RTL
Un micro RTL
Crédit : RTL
Le journal de 15h : le pilote du bateau-mouche de la Seine a été condamné à 3 ans de prison
03:32
Marie Guerrier & La rédaction de RTL

La justice de Paris a condamné ce mardi à trois ans de prison avec sursis le pilote d’un bateau-mouche, qui avait percuté une embarcation de plaisance sur la Seine en septembre 2008. Le naufrage avait causé la mort de deux personnes, dont un petit garçon de six ans et un père de famille de 47 ans. Le capitaine du navire naviguait à trop grande vitesse. Il avait aussi fumé du cannabis. 

Le tribunal a également prononcé l’annulation de son permis de naviguer pour trois ans et lui a infligé à titre personnel deux amendes d'un montant total de 2.000 euros. Par ailleurs, il devra verser, avec la compagnie des Bateaux-mouches et l’Européenne d’armement et d’affrètement (EAA), 790.000 euros de dommages et intérêts aux victimes et à leurs familles.

La marque Gérard Darel placée en redressement judiciaire

La marque de prêt-à-porter haut de gamme Gérard Darel vient d'être placée en redressement judiciaire assorti d'une période d'observation de quatre mois. Cette procédure ouvre ainsi la voie à une éventuelle reprise de celle-ci par de nouveaux investisseurs.


Rappelons que la marque française, fondée en 1971, a déjà été rachetée par un fonds d'investissement en 2008.

CRS pâles : le mouvement gagne le Mans

À lire aussi

Une trentaine de policiers de la compagnie CRS 10 du Mans se sont fait porter absents alors qu'ils devaient assurer ce mardi une mission dans le cadre du plan Vigipirate renforcé à Paris. Leur compagnie, qui compte une centaine de fonctionnaires, devait assurer des patrouilles dans la capitale. Ils ont invoqué des raisons de santé.

Suite à ce mouvement de grogne, l'Inspection générale de la police nationale (IGPN) a été envoyée sur place pour enquêter. Des auditions y seront menées et un médecin inspecteur régional vérifiera l'aptitude au travail des CRS.

De plus en plus de médecins retraités continuent d'exercer

Arrivés à l'âge de la retraite, de plus en plus de médecins continuent de travailler, selon l'Atlas 2015 de la démographie médicale. En 2015, on en dénombre près de 15.000 sur les 281.000 praticiens en France, alors qu'en 2011, ils n'étaient qu'environ 6.000.

Ce départ retardé à la retraite est principalement causé par la difficulté à arrêter d'exercer, ou à trouver un successeur. Il y a en effet de moins en moins de médecins généralistes, les nouveaux praticiens étant plus attirés par la profession de chirurgien, dont les effectifs ont augmenté de 25,7% depuis 2007.

À écouter également dans ce journal

- Les chauffeurs de taxi qui manifestent sur la place de la Bastille à Paris sont encerclés par les CRS (Compagnies Républicaines de Sécurité). Les policiers ont utilisé des gaz lacrymogènes afin d'empêcher les taxis venant des aéroports parisiens de rejoindre ceux qui sont déjà sur place.
- En ce troisième jour du mouvement de colère des éleveurs de bœufs, ils ont bloqué un 17ème abattoir à Montluçon (Auvergne). Ces producteurs exigent une revalorisation des prix d'achat de la viande.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/