1 min de lecture Société

Le 2 février 1972, les funérailles des victimes du "Bloody Sunday"

REPLAY - Quelques jours plus tôt, des soldats britanniques avaient ouvert le feu sur des manifestants pacifiques à Derry, en Irlande du Nord. Bilan : 13 morts.

>
Le 2 février 1972, les funérailles des victimes du "Bloody Sunday" Crédit Image : AFP | Crédit Média : Marie Monier | Durée : | Date :
Marie Monier et Loïc Farge

Le 2 février 1972, c'est toute l'Irlande du Nord qui est en deuil après la répression sanglante qui a frappé la ville de Londonderry le dimanche précédent. Ce jour-là, une dizaine de milliers de catholiques nord irlandais manifestent pacifiquement dans les rues de la ville, quand l'armée britannique tire sur la foule à balles réelles. Treize militants sont tués. Parmi eux, un adolescent de 17 ans : Jackie, abattu d'une balle dans le dos alors qu'il tentait de s'enfuir. Un jour sombre immortalisé par la chanson de U2, Bloody Sunday.

À l'époque, l'enquête menée blanchit les soldats britanniques au nom de la légitime défense. L'Irlande du Nord replonge dans la guerre civile. Trente-huit ans après le drame, retournement de situation : un nouveau rapport d'enquête établira la responsabilité des militaires anglais. En 2010, soit quarante-trois ans plus tard, le gouvernement britannique s'excusera finalement au nom de son pays pour ce drame historique entre catholiques et protestants.

>
U2 : "Bloody Sunday"
La rédaction vous recommande
Lire la suite
Société Irlande du Nord Funérailles
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants