2 min de lecture Info

Face à la polémique Wauquiez, Christophe Willem dénonce la "peopolisation de la politique"

INVITÉ RTL - Venu présenter son cinquième album, le chanteur a été amené à réagir au sujet de l’enregistrement de Laurent Wauquiez à l’EM Lyon.

Revue de Presse - Le Journal Inattendu Vincent Parizot iTunes RSS
>
Le Journal Inattendu Crédit Image : RTLnet | Crédit Média : RTLnet | Date :
La page de l'émission
Benjamin Pierret
Benjamin Pierret

Un cinquième album à promouvoir et une conscience politique à exposer. Invité du Journal Inattendu de RTL ce samedi 17 février, Christophe Willem a dit ce qu’il pense des propos tenus par Laurent Wauquiez à l’EM Lyon, divulgués vendredi 16 février par Quotidien sur TMC.

Enregistré à son insu lors d’une conférence face à des étudiants de l’école de commerce, le président des Républicains a tenu des propos acerbes sur plusieurs personnalités politiques. Il accuse Emmanuel Macron d’avoir imité son style vestimentaire, point du doigt une "cellule de démolition" "téléguidée" contre François Fillon et accuse Nicolas Sarkozy d’avoir mis ses ministres sur écoute. Surtout, il s’en prend à Gérald Darmanin. Celui-ci était encore visé par une enquête pour viol lors de la conférence de Laurent Wauquiez (enquête classée sans suite depuis).

Ces dernières affirmations ont agacé Christophe Willem, comme il l’a confié à RTL : "C’est typiquement le genre de débat, je trouve, qui encore une fois salit la politique (…) C’est quand même assez minable. Soit cette personne veut devenir commentateur politique (…) et ramène comme n’importe quel hater sur Twitter son point de vue sur ses opposants politiques, soit cette personne se concentre sur son programme et sur ce qu’il a à proposer, qui visiblement est très creux parce que quand on en vient dans une école de commerce à faire un débat sur ses opposants politiques et aller faire des coups aussi minables que ça, je trouve que c’est pathétique."

"Tomber dans l'industrie du buzz"

Le chanteur déplore également une incohérence entre les promesses de renouvellement et ce qu’il considère comme une éternelle répétition : "On parle d’un renouvellement politique (…) quand on voit ce qui se passe à droite, quand on voit comment ils se sont auto-détruits les uns après les autres, et qu’on nous met un nouveau visage entre guillemets avec Wauquiez et qu’on est exactement dans le genre de la politique d’hier, c’est assez minable. Ce n’est pas digne d’un grand parti politique."

À lire aussi
Le site Whirlpool d'Amiens (illustration) industrie
Les infos de 6h30 - Whirlpool : Emmanuel Macron doit revoir les ex-salariés à Amiens

Enfin, Christophe Willem point du doigt "cette peopolisation de la politique en permanence" : "Je pense que les responsables politiques sont eux-mêmes responsables de ce jeu-là. Ils sont maintenant au courant que pour qu’on parle d’eux il va falloir tomber dans l’industrie du buzz et du scandale parce que leur sujet de base, à savoir leur projet, est tellement creux et tellement pas renouvelé qu’on ne s’y intéresse pas."

Le chanteur a également parlé de son cinquième album, Rio, sorti en septembre dernier. Porté par le single Marlon Brando, le disque contient également une chanson hommage à Latifa Ibn Ziaten, qui est venue en studio pour échanger avec Christophe Willem lors de l’émission. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Info Christophe willem Laurent Wauquiez
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants