1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Laurent Gerra imitant Alain Juppé : "Je vais me présenter en Bourgogne"
1 min de lecture

Laurent Gerra imitant Alain Juppé : "Je vais me présenter en Bourgogne"

REPLAY - Ce lundi 28 novembre, Laurent Gerra imite Alain Juppé, François Fillon, Nicolas Sarkozy, Roselyne Bachelot, Bernard Lavilliers et Johnny Hallyday.

Laurent Gerra & Jade

François Fillon, très net vainqueur de la primaire de la droite face à Alain Juppé, sera le champion de son camp à l'élection présidentielle de 2017. Le maire de Bordeaux, imité par Laurent Gerra, est le premier à réagir à sa défaite. "En homme libre, j'emmerde tout le monde, surtout les journalistes, les électeurs de la droite et du centre et ceux de gauche qui auraient pu se sortir les doigts du cul et voter pour moi", lâche-t-il. "Quant à François Bayrou, j'espère que maintenant, il va me lâcher la grappe. Ras le bol de ce lourdaud, de ce chat noir qui m’a porté la poisse avec ses grandes oreilles", poursuit-il.

On sent une légère amertume dans ses propos. "Que comptez-vous faire désormais ? Vous allez vous occuper de votre ville de Bordeaux ?", lui demande Mademoiselle Jade. "Plein le cul des Bordelais !", éructe-t-il. Avant de confier, très énervé : "J’ai jamais aimé le Bordeaux. Rien que pour les faire chier, je vais me présenter en Bourgogne. Ça au moins, ça se boit !"

Mon programme est simple car la France a envie d’une bonne fessée et elle l’aura. Amen !

François Fillon imité par Laurent Gerra

C'est au tour du vainqueur de livrer ses impressions. "Je ferai court parce qu’on a un petit déjeuner festif à la paroisse Sainte-Marie du Calvaire avec le père Guitton. Un grand déconneur", avertit François Fillon, lui aussi imité par l'humoriste.

Quand Mademoiselle Jade lui demande si c'est le contentement qui prédomine chez lui, il répond : "Le contentement, c’est un péché. Je remercie Dieu, son fils et sa mère. Parce que je suis fou de joie et j’ai envie que ma joie demeure". Au fait, quel est son programme ? "Mon programme est simple car la France a envie d’une bonne fessée et elle l’aura. On va bien rigoler. Amen !"  

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/