1 min de lecture Société

La voiture autonome soumise aux dilemmes existentiels des humains

Une étude franco-américaine, publiée dans "Le Monde", a été menée pour déterminer quels choix les humains feraient en cas de situations accidentelles sur la route.

Revue de Presse - La Revue de Presse Amandine Bégot iTunes RSS
>
La voiture autonome soumise aux dilemmes existentiels des humains Crédit Image : Angelo Merendino / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Isabelle Choquet
Isabelle Choquet Journaliste RTL

Peut-on tuer un vieillard pour sauver un enfant ? Toutes les vies humaines ont-elles la même valeur ? Ces questions sont vieilles comme le monde, mais elles deviennent cruciales. Car pour la première fois dans l'histoire de l'humanité, nous allons autoriser une machine à décider seule qui doit vivre et qui doit mourir, sans supervision humaine, en temps réel. 

Cette machine, c'est la voiture autonome. Ce n'est pas demain, c'est maintenant. Et c'est à nous, humains, de lui apprendre la vie. Alors une étude franco-américaine a été menée auprès de 2,5 millions de personnes dans le monde entier. On leur a proposé différents scénarios.

Par exemple, les freins d’une voiture autonome lâchent. À bord, une femme et un enfant. Sur la route, trois personnes âgées traversent au rouge. Faut-il continuer tout droit et écraser les passants ou braquer et tuer les passagers ? Et si un chien s’invite sur la banquette ? Ou si l’on remplace les vieillards par un sans-abri et une femme enceinte ? Résultats publiés aujourd'hui dans la revue Nature, et dans Le Monde.  

Sans surprise, trois positions se détachent : il faut épargner le plus de vies possibles, privilégier les humains sur les animaux et sauver les enfants... Sans surprise, mais pas "sans poser question", écrit Le Monde. Théoriquement, au nom de l'éthique, la conception des voitures autonomes exclut toute préférence basée sur les caractéristiques personnelles, notamment sur l’âge. Autrement dit, l'opinion n'a pas toujours raison. 

À lire aussi
Lucas, 5 ans, vient en aide aux SDF tous les samedis à Amiens SDF
Les infos de 7h - Amiens : à 5 ans, il vient en aide aux SDF

La preuve: pour être sauvé, mieux vaut être socialement inséré et respecter les feux que sans-abri et traverser n’importe où. De même, la probabilité d’être percuté augmente si l’on est obèse, mais elle baisse si l’on est une femme. Pour les femmes obèses, on ne sait pas... 

Autant de dilemmes humains à l'épreuve de l'intelligence artificielle. En attendant, les chercheurs se régalent, car cette étude leur fournit certes des données pour les voitures sans chauffeurs... mais c'est surtout un magnifique portrait moral de l'humanité... 

Lire la suite
Société Fil Futur Intelligence artificielle
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants